FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hirõ Gen [ A finir ( Histoire ) ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hirõ Gen

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 26
Date d'inscription : 18/02/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Hirõ Gen [ A finir ( Histoire ) ]   Sam 28 Fév - 22:43



Ma fiche :

Nom: Gen

Prénom: Hirõ, autrement dit ‘ Lumière sur le chemin ‘. Définition qui peut en dire long. Après tout un enfant peut être vu comme cela, une lumière sur un long chemin ? Du moins au début car au fil des années le prénom perd de sa signification. Bien que cela dépend de la personne, concernant le jeune homme il a effectivement perdu toute signification.

Âge: Près d’une vingtaine d’année, vingt-six ans pour être précis. Grâce à sa ‘ particularité ‘ il a pu vivre une dizaine d’années dans le désert aride où il a radicalement changé de caractère. Que s’est il donc passer dans ce tas de sable pour provoquer tout cela ? Pas grand chose car à vrai dire, seul le temps a été un facteur important dans ce changement.

Avez vous de la famille? Non, tous sont morts. Du moins c’est ce qu’il croit aujourd’hui. Après tout, celui-ci est parti sans avertir et n’est jamais revenu. Peut-être que ses parents l’attendent toujours, désespérés dans le petit taudis qui leur sert de maison.
Bref, il n’a aucun souvenir de ceux-ci. Pour la simple raison qu’il est victime d’une amnésie quasi-totale. Seule preuve qu’il ait des parents : une photo en noir et blanc coincée dans la poche arrière de son jeans. Photo qu’il a trouvait en se réveillant devant le cadavre d’un enfant qui alors avait le même âge que lui.
Son père comme sa mère avaient les yeux rouges et la peau légèrement bronzée. Il en avait rencontré d’autres des personnes ayant cette apparence durant son petit ‘ voyage ‘ mais jamais il n’avait noté la ressemblance. Qu’étaient ces gens ? Il ne le savait pas car le concernant, il ne leur ressemblait pas.

Votre métier ou qualification: Au début, il n’avait rien pour un métier, quel qu’il soit.
Car effectivement, il ne pu faire d’études en raison de son exil d’une dizaine d’années. Evidemment, en un siècle il a eût le temps de rattraper son retard.
Un métier qui collait à son caractère, il en chercha longuement un pour finalement s’engager dans l’armée. Mais sa ne dura pas, on a beau dire qu’une fois qu’on s’est engagé, c’est pour la vie. Lui, sa ne l’avait pas gêné de déserter.
Un métier où il était libre, où il n’avait aucune réelle obligation. Le choix était évident : mercenaire. Ce qui veut dire qu’il ne se soucie pas des problèmes concernant la guerre, lui tout ce qui l’intéresse c’est le sang qu’il peut faire couler.
Plus il y a de monde, mieux c’est !

Pays d'origine : Etant le fils d’un Ishbal, son origine n’est pas inconnue. Le seul point étrange, c’est qu’il ne ressemble en rien à un Ishbal. Du moins, en apparence.

Pays où vous habitez : Amestris, à force de courir le long des voies ferrés n’importe qui peu tomber ici ou là. C’est comme sa, il ne fit aucun choix. Quoi qu’il en soit, c’est ici qu’il apprit ce qu’était la civilisation.

Quel est l'animal avec lequel on vous a transmuté? Avec quel animal ? Avec une salamandre terrestre, qu’on peut aussi appelait salamandre commune. Bien que dans ce cas, le commune ne lui va pas.
Car effectivement, l’animal a été légèrement modifié suite à de nombreuses expériences. Mais tout cela n’a pas eût de grandes conséquences, seules ses capacités de régénération se sont vus améliorés : L’animal pouvait concentrer sa régénération sur un point pour par exemple éviter qu’on ne le blesse.

Quel est votre pouvoir ? Son corps à été légèrement modifié bien que niveau apparence extérieur, la transmutation n’a rien changée.
Effectivement, des glandes parotoïdes sont apparus derrière ses yeux. Celles-ci sont bien évidemment beaucoup plus grandes que celles d’une simple salamandre.
Le jeune homme étant environ huit fois plus grand que l’animal, la capacité de ses glandes en ait donc multiplié par huit.
Qu’est ce que la capacité de ces fameuses glandes ? Elles lui permettent de projeter sur une bonne distance une sécrétion empoisonnée. ( En prenant en compte le faite qu’une salamandre normale peut l’envoyait sur un mètre de distance, Hirõ lui peut le faire sur près de huit mètres. )
De plus, comme les salamandres, sa peau est munie de nombreuses glandes qui, quand il le veut, peuvent sécrétaient une fine couche de mucus empoisonné par une neurotoxine qui agit par contact avec les muqueuses. En d’autres termes, par le contact physique.
Un petit détail, la neurotoxine en question se nomme le Samandarin. Ses effets ? De légères brûlures. Par contre, si quelqu’un finit par ingérer la neurotoxine, au minimum il se retrouve avec les muscles de la mâchoire paralysés. ( Après sa dépend de la zone qui a absorbé la neurotoxine, la bouche n’est pas la seule visée. )
Au maximum, bien que pour cela il faut une grande quantité de Samandarin absorbé ou encore une grande sensibilité, c’est la mort.
Il possède également une acuité visuelle supérieur au niveau de la luminosité, il peut voir clairement avec une intensité lumineuse de 10−4 lux, l’œil humain ne peut plus rien distinguer à ce moment.
Enfin, le point le plus important : la régénération. Point qui avait été légèrement améliorer sur l’animal utiliser pour la transmutation.
A la base, la salamandre peut régénérer un membre entier. Bien que les organes vitaux ne sont pas concernés par cette régénération. Concernant les organes vitaux, rien ne change, il se trouve toujours dans l’incapacité de les régénérer.
Non, c’est juste qu’il se trouve dans la possibilité de concentrer la régénération pour par exemple empêcher que ses organes soient atteints, pour accélérer la régénération. Ce qui veut dire qu’au lieu de plusieurs jours, il lui suffirait de quelques secondes voir minutes pour récupérer un bras.

Connaissez vous la personne qui vous a transmuté avec un animal ? Non, suite à une amnésie causée par sa transmutation quelque peu originale, il ne se souvient plus de rien. Et puis, vu son caractère actuel, c’est une chance pour ceux qui se sont servis de lui comme cobaye humain qu’il ne connaisse pas leur identité.

Faites vous du combat à mains nues ? Pratiquant les arts martiaux depuis peu à cause de son métier si spécial, il n’a pas le choix. Il doit, tôt ou tard, rencontrer son adversaire au corps à corps.

Utilisez vous des armes tranchantes ? Oui, ne se suffisant pas de ses poings il s’est donc procurer deux Wakizashi, autrement dit de petits katana. Ces armes font une soixantaine de centimètres.

Et des armes à feu ? Pourquoi s’encombrer d’une artillerie totalement inutile car au final, il finit toujours par atteindre sa cible.

Mon équipement :
Le jeune homme porte toujours des habits fait de cuirs, matière très peu gênante lors des mouvements. Car effectivement, le tissu normal peut surchauffer quand les mouvements sont trop rapides ou encore trop brusques.
A part cela, il porte toujours de quoi surprendre ses futures victimes. Ne faire que couler le sang devient lassant avec le temps, il faut être imaginatif.
Les deux Wakizashi sur son dos sont bien visibles, il ne cherche pas à les cacher. Les autorités peuvent se plaindre, ils peuvent même essayer de l’abattre. Pourquoi devrait-il s’en inquiéter après tout ?

Mon caractère :
Perfectionniste, il ne veut pas que sa chemise soit tâchée et cela, il le fait comprendre. Une seule tâche de sang peut le rendre fou.
D’ailleurs la seule vue du sang le rend fou, il ne peut s’empêcher de tout simplement tuer. Faire souffrir les gens sans apparente raison.
Faire des victimes encore et toujours avec une propreté remarquable. Chacune de ses victimes, ou presque, est comme une œuvre d’art.
Du moins c’est comme cela qu’il les voit. Néanmoins, certaines de ses cibles font exceptions à la règle, il joue plus qu’autre chose. D’ailleurs, il joue toujours.
Effectivement, c’est un joueur. Beaucoup croyaient l’avoir eux, qu’il s’était fait avoir. Mais au final, tous s’apercevaient qu’il avait déjà tout prévu et s’amuser à leur faire croire qu’ils avaient raisons. C’était cruel car au final, seule la mort était le résultat. Aucun échappatoire, lorsque l’on croise un tel personnage il suffit de croiser son regard pour comprendre que la souffrance va apparaître dès qu’il fera un pas.
Il est loin d’être froid, au contraire il est plus que chaleureux. Bizarrement, on associe souvent la cruauté à la froideur. Ce n’est pas son cas.
Lui, c’est plutôt le genre de personne à rigoler avant de tuer, imprévisible en d’autres termes.
Quelqu’un à qui on ne peut faire véritablement confiance quand l’objectif n’est pas tuer, il ne tient pas ce qu’il dit.
Le seul moment où le mot ‘ confiance ‘ peut faire parti de son vocabulaire, c’est pendant un contrat. A ce moment, il respecte à la lettre les conditions qu’on lui a imposé. Après tout il lui faut bien de l’argent pour survivre et donc il faut qu’il respecte cela. Une erreur signifierait pas de paiement. Et pas de paiement signifierait la mort de son ‘ patron ‘.
Après, il est toujours possible de trouver de bons arguments pour ne pas finir écarteler ou encore broyer. Mais il faut les trouver et ce n’est pas chose aisée de manipulé quelqu’un qu’on ne connaît pas. Surtout Hirõ Gen.
En résumé c’est un imprévisible tueur qui se réveille à la vue du sang. Bien qu’évidemment, il n’a pas véritablement besoin de voir du sang pour avoir l’envie de s’amuser. Car non, il ne prend pas ses meurtres pour des corvées. Lui, considère cela comme un divertissement.

Mon physique :
Hirõ est un grand jeune homme, une silhouette fine est musclée ainsi que de fins yeux jaunes.
Au début, ses yeux étaient bleus mais suite à la transmutation tout était différent.
Beaucoup de choses avaient changés. Par exemple, autrefois Hirõ était un petit garçon frêle qui n’osait même pas lever le poing.
Aujourd’hui, on peut voir ses muscles malgré ses habits. Habits qui pourtant sont bien larges.
Atteignant les un mètres quatre-vingt dix, il n’a pas à se plaindre de sa taille qui est tout à fait raisonnable. Peut-être que sa taille, elle aussi avait été affectée par tout cela.
Sur ses épaules repose une longe veste en cuir aux bords blancs. Veste trouvée sur le corps d’un soldat, mort dans la boue bordant un lac.
Après tout en une dizaine d’année il avait fallut qu’il se procure tout un tas de nouveau vêtements, suite à l’incident sa croissance avait été quelque peu accéléré.
Qu’est ce qu’était l’incident ? Sa transmutation bien entendu, il ne pouvait appelé autrement un tel événement.
Evénement qui l’avait marqué et pas qu’un peu. Effectivement, pour resté dans les hostiles forêts tropicales pendant une dizaine d’année, il avait dû être traumatisé.
Concernant son visage, on ne pouvait pas dire que son séjour dans les forêts l’avait amoché.
Un côté animal l’affiner légèrement, le rendant quelque peu attirant.
Effectivement, quelqu’un de trop humain et carré pouvait être au contraire bien repoussant, après tout sa ne refléterait que le for intérieur de celui-ci.
Des cheveux se situant entre le mi-long et le longs, bruns et non noirs comme on pourrait le croire.
Il porte souvent une chemise blanche en dessous de sa veste en cuir, seul vêtement n’étant fait en cuir. Pourquoi portait-il cela ? Vêtement qui faisait un fort contraste à côté de ses autres habits.
Tout simplement pour montré qu’il ne se tâchait pas, qu’il ne se tâchait pas du sang de ses victimes. Car effectivement, il tenait à ce que celles-ci ne laissent pas de traces sur sa personne. Bien que beau et bon, le sang tâchait énormément.
Et cela, il l’avait apprit le jour de sa transmutation, lorsqu’il attrapa Geoffrey, un petit garçon qui passait autrefois ses journées à le frapper.
Un détail était frappant chez le jeune homme, il souriait pratiquement en permanence. Effectivement, on ne pouvait prévoir ses intentions en regardant son visage. Il souriait et l’instant d’après vous tuer.
Toujours calme, ses traits ne sont jamais déformés, quel que soit le cas. A part peut-être au moment où il entend le cœur de sa victime cesser de battre. A ce moment, son sourire s’élargit. Comme s’il était heureux après un tel acte.
Revenir en haut Aller en bas
 
Hirõ Gen [ A finir ( Histoire ) ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Finir une histoire
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus :: Hors Jeu :: — Registres des Habitants — :: Cimetière-
Sauter vers: