FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dahen Elora

Aller en bas 
AuteurMessage
Elora Dahen

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 23
Date d'inscription : 09/04/2010

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Lieutenant-colonel et alchimiste d'Etat =3
Un Message ?:

MessageSujet: Dahen Elora   Ven 9 Avr - 0:11

Ma fiche
Nom:
Dahen.

Prénom:
Elora.
Âge:
22
Avez vous de la famille?
Une fille, Hime, cinq soeurs, et sa mère.
Votre métier ou qualification:
Soldat.

Pays d'origine :
Amestris.
Pays où vous habitez :
Amestris.
Utilisez vous l'alchimie?
Oui.
Si oui,
avec quel objet?
Des mitaines en cuir noir, tout simplement, qu'elle ne quitte jamais.

Avez vous une spécialité?
Non.

Faites vous du
combat à mains nues? Non.

Utilisez vous des armes tranchantes?
Oui
Si oui lesquelles?
Une rapière, qu'elle tient de son père (cf histoire), et à laquelle elle parle en l'appelant BM (Bloody Memory).

Et des armes à feu?
Oui
Si oui lesquelles?
Un revolver, qui, lui, ne porte pas de nom, mais avec lequel elle a parfois une "conversation".

Mon équipement et ma tenue.

Une besace en cuir, une cape noire, une chemise beige, un pantacourt noir et des bottes de même couleur. Des mitaines avec un cercle de transmutation. Sa rapière, BM, à sa gauche, son revolver qu'elle porte du côté droit de sa ceinture.
Et puis une dizaine de chars d'assaut, la bombe A, un porte-avion etc (Non je blague...)

Mon caractère :

Bon. Nous voilà face à un problème. Tâchons de trouver un début de solution.
Mentalement parlant, Elora n'est clairement pas quelqu'un de sain. Enfant, elle se réfugiait dans un monde imaginaire, et parlait à des gens qui n'existaient pas réellement. Souvenir de ces années, elle continue à parler seule, ou, plus souvent, à des objets, particulièrement ceux qui lui rappellent son enfance ou la rattachent à son passé.
Depuis toujours, on l'a vue comme une déséquilibrée mentale. Elle souffre de troubles dissociatifs, ce qui en fait quelqu'un de très étrange. Elle possède deux personnalités. La première correspond à quelqu'un d'ouvert, bavard, expansif, extraverti, même exubérant, très gai. L'autre est tout son contraire. Lorsqu'elle domine, Elora est triste, renfermée sur elle-même, voire même violente, colérique, irascible, elle s'emporte pour un rien. Bien consciente de ces deux personnalités, Elora organise parfois un "dialogue" dans sa tête entre ces facettes. Elle les appelle "Good Elora" et "Bad Elora". Ces "discussions", à défaut de lui permettre de se contrôler, la soulagent au moins.

Mon physique :


Elora mesure près d'un mètre soixante-dix, et est mince. Ses cheveux sont blonds. Enfant, elle les avait longs, mais aujourd'hui, cela dépend de son envie ou de sa réticence à aller chez le coiffeur. Un visage ovale, aux traits doux, des yeux bleus paisibles qui ne laissent deviner ni l'amertume, ni la souffrance, ni le déséquilibre de la jeune fille. A part, cela, rien de bien important à préciser. Elle a l'air un peu plus jeune qu'elle ne l'est en réalité, ayant gardé depuis son enfance un air fragile de petit fille, qui cache sa personnalité – ses – et sa douleur. Elle est jolie, c'est une évidente, mais pas plantureuse, ni sexy. Pas belle. Non, juste jolie, agréable à regarder.

Mon Histoire :


I- The birth.

Joan et Sara Dahen, commerçants assez pauvres de Rush Valley, ont trois filles en bas âge lorsque naît leur quatrième enfant, un samedi glacial d'hiver, peu de temps avant Noël.
C'est une quatrième fille que met au monde Sara. Un adorable bébé, blond, qu'on prénomme Elora, prénom choisi par son père. Alors que le bébé n'a que quelques dizaines de minutes, et que sa mère, épuisée par la naissance, est encore étendue sur le lit qui a vu naître cet enfant, son père prend sa quatrième fille dans ses bras, et l'amène à ses soeurs. L'aînée, Gabriela, qui n'a encore que cinq ans, et qui est une peste invétérée insolente, ne daigne jeter qu'un regard plein de dédain à sa nouvelle petite sœur.
Encore une fille ! Et blonde aux yeux bleus, en plus. On dirait une poupée ridicule.
Pourtant, son père a l'air heureux. Certes, il aurait aimé un garçon, pour changer, mais c'est vraiment un joli bébé, et il ne lui a fallu qu'un regard pour éprouver plus d'amour pour lui qu'il n'en avait jamais ressenti à la naissance de ses enfants.
Les deux cadettes, Hannah et Hellah, qui ont respectivement trois et deux ans, éprouvent de la fascination pour ce petit être neuf, innocent, jeté dans le grand bain d'un seul coup.
Dehors, le soleil se lève, c'est enfin l'aube, après cette nuit si spéciale. Un nouveau jour commence, pour une nouvelle vie.

II- The first years.

Dès les premiers jours de la vie d'Elora, il fut évident qu'elle était la préférée de son père. Lorsqu'il travaillait à la boutique, il l'emmenait, et l'asseyait sur le comptoir, à côté de la caisse. Toute la journée, elle l'assommait de son babillage incessant, sans qu'il trouve jamais à s'en plaindre. Bien au contraire, cette petite voix cristalline et ces remarques déplacées le faisaient rire. Les clients s'en amusaient également. C'était une enfant éveillée pour son âge et pleine de ressources.
Elle fit ses premiers pas dans ce petit magasin coincé entre d'autres boutiques. Elle y prononça également ses premiers mots. Cet endroit, c'était son monde. Dans son esprit d'enfant, il y avait : "Boutique – Maison – Jardin – Rue". Son univers n'allait guère plus loin que ces notions bien carrées et définies clairement.
Bien que chouchoutée par son père, elle était la victime de Gabriela, qui était de plus en plus insupportable et qui l'appréciait de moins en moins au fur et à mesure que le temps passait.
Alors qu'Elora allait sur ses quatre ans, sa mère, Sara, mit au monde un nouvel enfant. Une cinquième fille, qui fut prénommée Rose. Onze mois plus tard naquit Mina, la petite dernière. Celle-ci, de santé fragile, fut prise sous l'aile d'Hannah, la douceur et la patience incarnée.
Les années s'écoulèrent paisiblement. Enora, toujours adorée par son père, put ainsi découvrir les rudiments de l'alchimie. Il s'avéra qu'elle y était douée. Ancien soldat, qui avait quitté l'armée après son mariage avec Sara, Joan lui fit également découvrir les armes à feu.
Elle entra à l'école, et passa plus de temps hors de chez elle. A l'époque, elle n'était pas encore l'adolescente instable qu'elle allait devenir, mais encore une petite fille pleine de joie de vivre, qui ignorait quel allait être son destin.
Préférant les camarades de sexe masculin, elle découvrit les joies des épées en bois. Malgré son physique frêle et son air de toute petite fille, elle s'en donnait à cœur joie, courant dans les rues de la ville, sans qu'existe encore ce déséquilibre qui plus tard la perturberait.
Puis le temps continua de passer et tout finit par basculer. Elora plongea dans ce qui devait être l'adolescence tourmentée d'une jeune fille instable et perturbée.
III- Teenage years.

Elora atteignit ses douze ans. Peu à peu, elle cessait d'être l'enfant qu'elle avait été pour devenir la femme qu'elle allait être.
Ce fut cette année-là que son père mourut, au cours de l'incendie dévastateur de leur magasin. Ruinée, Sara quitta Rush Valley, le lieu où résidaient ses souvenirs heureux, et, accompagnée de ses filles, à l'exception de Gabriela, gagna Central, ville sur laquelle elle faisait reposer ses espoirs.
Ce nouveau départ ne fut pas idyllique, loin de là. Elora traversait une mauvaise période, elle qui avait toujours été si proche de son père. Il ne lui restait de lui que l'alchimie et sa rapière, celle qu'il utilisait du temps où il était dans l'armée. En honneur à sa mémoire, elle se forgea une obsession : marcher sur ses traces, devenir soldat, puis officier.
Les années qui suivirent furent dures. Sara travaillait ardemment pour nourrir ses enfants, et Elora, perturbée, déséquilibrée, qui souffrait de ce perturbement de personnalité dont les symptômes étaient apparus, dûs au choc et au désespoir causés par la mort de son père, lui donnait bien du fil à retordre. Lorsque "Good Elora" avait le dessus, elle allait en cours, sagement, et aidait sa mère du mieux qu'elle pouvait, mais lorsque c'était "Bad Elora", elle était infernale, impossible à vivre, séchait l'école et traînait dans les rues en compagnie de garçons peu fréquentables. Bientôt, son entourage, excepté celui de l'appartement minuscule qu'elle partageait avec sa famille, fut fait exclusivement de jeunes hommes, souvent plus âgés de plusieurs années.
Parallèlement à cette adolescente agitée, elle perfectionna son tir, son escrime et l'alchimie.
Elle avait quinze ans lorsqu'elle tomba enceinte. Sa mère, qui avait pris bien des années d'un seul coup lorsque Joan était mort, s'en désespéra. Ne restaient à l'appartement miteux que Rose, Mina et Elora.
Neuf mois plus tard, après des temps troublés, elle accoucha d'une fille, qu'elle prénomma Hime. A la naissance, elle fut tout d'abord subjuguée par ce petit être recroquevillé qu'elle tenait entre les mains et qui était sa fille. Son enfant. Mais elle tomba à nouveau dans cette stupide spirale d'ennuis avec les autorités et de bêtises de jeune fille troublée. Hime fut abandonnée à Sara lorsque, alors que sa fille n'avait que trois mois, Elora fit une fugue et disparut sans laisser de traces. Elle revint plus d'un an plus tard, décidée à effacer ce temps qui s'était écoulé. Elle se confia cependant à Rose, avec laquelle elle avait toujours été proche. Elle avait suivi jusqu'à Drachma un homme, bien plus vieux qu'elle, dont elle était tombée amoureuse. Et puis, lorsqu'il l'avait laissée tomber, sa fierté et surtout son désespoir l'avaient retenue de rentrer. Des mois durant, elle s'était vendue pour survivre.
Aspirant à un nouveau départ, Elora emmena sa fille et loua une chambre humide sous les toits d'une auberge insalubre, qui accueillait des filles de la rue et des hommes prêts à s'enivrer et à les emmener dans une des chambres des étages supérieurs. Traversant une nouvelle mauvaise passe, Elora descendait chaque soir les charmer, et montait avec eux. Elle négligea sa fille, qu'elle finit par rendre à Sara au bout de quelques mois, dans une crise d'hystérie et de larmes qui acheva de convaincre sa mère qu'elle était folle.

Au bout d'un certain temps, elle refit surface, et concrétisa son rêve d'adolescente en s'engageant dans l'armée. Elle décida de tirer un trait sur son adolescence perturbée, mais "Bad Elora" reste bien présente.
Cela fait désormais quatre ans qu'elle est dans l'armée. Elle n'a depuis aucune nouvelle de sa famille, y compris sa fille.

Remarque :

Peut-on avoir d'emblée un grade ou dois-je commencer tout en bas de l'échelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Lythis
La Paresse
La Paresse
avatar

Nombre de messages : 2905
Age : 29
Date d'inscription : 25/10/2006

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Dahen Elora   Sam 10 Avr - 23:25

Bonsoir et bienvenue dans mon humble antre (oui notre tyran est absente depuis longtemps donc je me suis approprié ces lieux de solitude).

Ta fiche me semble en ordre, tu es donc validée. Néanmoins, tu t'en est peut être rendue compte par toi même, le forum est tombé dans l'oubli depuis quelques mois. Donc libre à toi de poster si tu le souhaite, peut être même qu'une âme charitable te répondra qui sait ? Mais je préfère te mettre en garde. ^^

Ensuite pour ce qui est du grade, il y a une liste des grades disponibles dans la partie "Métier" --> "Recrutement armée". Étant le Généralissime, je m'occuperais de ce détail, mais je suis actuellement en période de révision intense pour les partiels, donc je ne pourrais pas m'occuper de ton cas avant un mois ou deux.

Voilà. Bon courage à toi ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
Dahen Elora
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amour Amical. [PV Elora]
» Accidentel ou intentionnel ? (Pv Elorah)
» Registre des doubles comptes
» Un SMS vient d'arriver [Elora Van Alen]
» Elora P. Trendal - 13 ans - District 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus :: Hors Jeu :: — Registres des Habitants — :: Cimetière-
Sauter vers: