FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Moment de détente loin des autorités.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Moment de détente loin des autorités.   Jeu 19 Aoû - 15:33

Le soleil commençait déjà à se coucher dans le quartier le plus pauvre de la capitale du monde des homonculus. C'était un quartier très sale, et bien délabré. La plupart des rues n'étaient même pas pavés, encore moins bétonnées. Pour avancer dans ce quartier, il fallait marcher sur des routes en terre, et avec le nombre de gens vivant ici, c'était loin d'être très hygiénique. On tombais très facilement malade ici, et comme aucun membre de l'armée ne s'aventurait ici, c'était devenu un endroit où se regroupait bon nombre de rebelles. La plupart des habitants ici étaient très pauvres, donc même si certains pouvaient aider les autorités en dénonçant les alchimistes, une petite pièce donnée suffisait à les faire taire. Bref, tout ça pour dire que c'était un endroit assez sûr pour les rebelles.

En parlant de rebelles, en voilà justement un qui arrivait dans la rue. L'homme n'était pas spécialement grand, n'avais pas une carrure à faire peur, mais le sabre qu'il portait à sa ceinture l'empêcherais très certainement de faire une mauvaise rencontre avec un voleur ou autre. L'homme n'était pas non plus habillé de façon chic, mais il n'était pas non plus en haillon. L'homme avait l'air d'avoir une condition de vie modeste. Il avait les cheveux longs qui lui arrivaient au épaules. Son visage n'avais pas l'air méchant, mais plutôt froid. Ainsi il avais l'air assez atypique, et personne n'avais envie de venir l'embêter. Mais il commençait à se faire tard, et il fallait trouver un endroit où se nourrir et ou dormir cette nuit. Il rentra dans la première auberge qu'il croisa, et il ne passa pas incognito. En même temps, une personne avec un sabre à la ceinture, c'est pas si courant. Pourtant, imperturbable, il s'avança vers le réceptionniste.


Bonsoir. J'aimerais une chambre pour dormir ce soir, ainsi qu'un repas, je vous prie.

Bien sûr, asseyez vous, je vous apporte ça tout de suite. Quant à votre chambre, vous aurez la chambre numéro 3. Vous la trouverez à l'étage.


Un rapide merci, et il alla rapidement s'assoir à sa table. Il ne devais pas aller se coucher trop tard. En effet, il devais vite reprendre la route, il ne devais pas rester trop longtemps au même endroit, car il risquait de se faire attraper s'il ne le faisait pas. Mais c'était cette vie là qu'il aimait vivre, au moins il ne s'ennuyait que très rarement, et il devais faire attention à chacune de ses actions. Mais pour le moment, il ne faisait qu'attendre un repas chaud, qu'il devais savourer, car il ne pourrais certainement pas en manger avant longtemps, car il devais aller dans une autre province à pied, et il risquait de ne pas croiser beaucoup de villes en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Jeu 19 Aoû - 22:13

Les heures, les minutes, les secondes passèrent. La journée passa très lentement pour la jeune fille qui, à vrai dire, s'était quelque peu perdue dans les bidonvilles de Central. Marchant depuis un bon moment, elle commença à fatiguer, surtout qu'il y avait peu de gens, et le peu qu'il y en avait, ça se voyait qu'ils ne vivaient pas dans de bonnes conditions de vie, l'hygiène n'avait pas l'air d'être au rendez-vous. C'est pour cela que la jeune fille n'osa pas demander son chemin, n'ayant déjà pas une très bonne santé, elle ne pouvait pas se permettre de s'approcher de n'importe qui, et n'importe où. Qui plus est, la jeune Fazy avait prit une écharpe pour se couvrir le bas du visage pour cause de ne pas respirer les impuretés des bidonvilles ; si elle aurait demandé son chemin, les personnes auraient mal prit le fait qu'elle se protège de leur manque d'hygiène, de nos jours, les gens s'énervent pour un rien après tout !

Alors, la jeune fille blonde continua d'avancer, allant toujours tout droit depuis un moment, jusqu'au moment où elle croisa quelqu'un de louche, très louche même, qui resta immobile en la fixant bizarrement. Elle n'aimait pas trop ce genre d'attitude, tout de suite, elle était une femme et qui plus est, physiquement, elle n'était pas pour un sou robuste, les gens se croyaient alors tout permit, se permettant même de s'en prendre à n'importe qui. Pourtant, la jeune fille n'avait pas l'air sympathique, avec un air neutre comme elle avait là, il fallut tout de même que l'homme louche la suive alors qu'elle avait prit un autre chemin, exprès pour l'éviter. Et à vrai dire, utiliser l'alchimie était risqué, même s'il y avait peu de gens, elle ne pouvait se permettre de montrer qu'elle était alchimiste, sinon, on serait à ses trousses. Alors, elle se contenta de marcher, et ça, de plus en plus vite, jusqu'au moment où elle vit un bâtiment qui avait l'air, plus sécurisé ! Alors, elle y entra en courant lorsqu'elle sentit que quelqu'un commençait à saisir sa main, dès lors, elle ne remarqua même pas que c'était une auberge, qu'elle était déjà en train de chercher du regard quelqu'un d'assez effrayant pour se cacher derrière et être tranquille l'espace d'un instant.

Paniquée, la première personne qu'elle vit était un jeune homme aux cheveux longs qui était à une table, elle n'eut que le temps de voir qu'il n'avait pas l'air très aimable qu'elle accourut directement vers lui, ne disant absolument rien, elle s'accroupit alors derrière le jeune homme assit, se cachant, regardant d'un air méfiant l'entrée de l'auberge pour voir si l'homme louche l'avait suivit jusqu'ici où non. Puis, alors qu'elle détourna discrètement le regard vers le jeune homme derrière qui elle s'était cachée, elle se rendit compte qu'il avait un sabre à sa ceinture, dès lors, la jeune Fazy fut surprise, mais alors, très surprise, voir choquée, dès lors, là, elle se mit à avoir des pensées, des pensées à vrai dire peureuses :


... J'aurais pas du me cacher derrière lui... S'il est aussi un détraqué, c'est bon, je n'ai plus de tête... !

Pourtant, elle resta là, parfaitement immobile, et totalement silencieuse, tremblant légèrement à la pensée qu'elle venait d'avoir en tête, elle imaginait déjà la scène par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Jeu 19 Aoû - 23:22

Quelques minutes d'attentes avant de recevoir son repas. Celui ci était loin d'être fameux, mais au moins il était mangeable, ce qui était assez étonnant quant on regardait la tête de l'établissement. Mais après tout il n'allait pas se plaindre, au moins il avait l'estomac qui se remplissait, c'était pas si mal. L'ambiance du restaurant dans lequel il dînait était pas horrible non plus. Ca faisait que parler, mais au moins il n'y avais pas d'ivrognes et par conséquent tous les soucis qu'il y a avec, et ça c'était un très bon point. Par contre les tables et les chaises étaient sales, et pas seulement d'un peu de poussière. Non, il y avais encore des morceaux d'autres repas précédents, et certains morceaux étaient déjà mâchés. Dégoutant.

Mais pendant qu'il dînait paisiblement, voilà qu'une jeune fille se cachait derrière sa chaise. Qu'est ce qu'elle faisait là ? On aurais dit un animal de compagnie qui tentait d'échapper à une punition. Oui, la comparaison était bien trouvée, d'autant plus que celle çi tremblait comme une feuille. Pourquoi elle se cachait d'ailleurs ? Elle s'était peut être enfuie de chez elle, et elle tentait d'échapper à son père qui la cherchait sûrement. Bah tient, en parlant du "père", voilà qu'un homme était rentré dans l'auberge, regardant vivement de droite à gauche. C'était sûrement elle qu'il cherchait, et il ne s'était pas trompé, vu que lorsqu'il regardait dans sa direction, on put clairement entendre un :


Ah, t'était planquée là !

Au ton de la personne, il n'y avais que deux choix, soit son "père" était furieux, et elle allait passer un sale quart d'heure, soit c'était pas son père, auquel cas, elle allait quand même passer un sale quart d'heure. Dans tous les cas, la petite aura mal. Il fallait l'aider, d'autant plus qu'il n'aurais rien à faire. Il continua de manger, et sans adresser un seul regard à l'inconnu, il lui dit :

Elle est avec moi.

L'homme s'arrêta net, et dévisagea Karel assez longtemps. Même si celui çi se fichait complètement de ce que pouvais faire le pauvre homme et continuais son repas.

Non mais t'est qui bordel ? T'a pas intérêt a me reparler sur ce ton !

Cette fois ç, Karel se leva et regarda l'homme dans les yeux, l'air suffisamment énervé pour faire peur à l'étranger. Enfin c'était ça, ou peut être le sabre a la ceinture de Karel qui faisait peur.

Maintenant, tu dégage.

L'homme avança d'un pas, presque sans peur. Mais finalement, la raison l'emporta sur son élan de courage, et pris ses jambes à son cou, n'ayant vraiment pas envie de se battre. Karel, lui, se rasseya tranquillement à sa table, et repris son repas, avant de s'adresser à la jeune fille, toujours cachée, sans lui adresser un regard.


Assis toi, ce sera plus confortable que par terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Ven 20 Aoû - 14:39

Restant derrière le jeune homme, la jeune Fazy regarda la scène. L'homme louche avait même osé la suivre jusqu'ici, heureusement qu'elle avait fait un bon choix en se cachant derrière le jeune homme aux cheveux longs. Mais, elle était surprise, elle ne pensait pas que l'homme au sabre allait prendre sa défense, elle pensait sérieusement qu'elle allait y passer surtout qu'on ne sait jamais sur qui on pouvait tomber.

Dès lors, la jeune blonde regardait les deux hommes, jusqu'au moment où l'homme louche partit enfin, l'air peureux, le jeune homme lui faisait donc si peur que ça ? Hm, c'est vrai qu'il n'avait pas l'air très sympathique, et qui plus est, l'arme qu'il avait en sa possession n'était pas dès plus accueillante. Alors, la jeune Fazy se mit à soupirer, soulagée de ne plus être poursuivit par un fou furieux, n'ayant même pas remarqué que le jeune homme avait reprit son repas, jusqu'au moment où elle entendit le jeune homme prononcer ses dernières paroles.

Restant alors silencieuse en le regardant fixement, elle se mit à se dire que cet homme était vraiment bizarre. Premièrement, il prend sa défense, et deuxièmement, il l'invite à s'assoir, sans même la connaître. Bizarre, surtout quand on voyait qu'il n'avait pas vraiment l'air très aimable, c'était bien une preuve que l'habit ne faisait pas le moine, comme dirait l'expression.

Finalement, la jeune fille se releva, restant silencieuse pendant quelques temps, puis elle se plaça près d'une chaise pour s'assoir, mais avant ça, elle s'inclina que très légèrement, voulant remercier le jeune homme :


Je...-Je ne sais pas comment vous remercier... Mais en tout cas, merci, et excusez-moi pour le dérangement.

La jeune alchimiste ne savait pas trop quoi dire, à vrai dire, le jeune homme l'intimidait légèrement, et elle, elle n'aimait pas trop parler, et, surtout pas, avoir besoin de quelqu'un comme ça, surtout qu'elle était bien obligée de le remercier pour ce qu'il avait fait. Dès lors, la jeune fille s'assit, regardant l'intérieur du bâtiment, curieuse, se demandant en fait où elle avait put bien atterrir, surtout qu'il y avait un certain nombre de personnes présentes. Alors, elle regarda fixement le jeune homme, qui était à peu près en face d'elle, en train de manger :

Par contre, où sommes-nous ? Dans un restaurant... ?

En demandant ça, elle continuait de regarder le jeune homme, moins intimidée que précédemment, alors, elle pouvait le regarder "normalement", enfin, ce qui voulait dire de façon neutre, alors que pourtant, elle n'avait pas l'habitude des endroits si peu hygiénique pour un endroit public de Central, alors, elle ne reconnaissait absolument rien et était complètement perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Ven 20 Aoû - 23:30

Toute l'auberge était maintenant retournée à ses occupations habituelles. En effet l'attraction "Je veux capturer une gamine et je me fais rembarrer par un mec louche" étant finie, il n'y avais plus grand chose à voir. Et puis même, si quelqu'un avais envie de faire le malin, ils n'avaient pas envie de se frotter à l'épéiste. Oui, il était armé lui. Et ce n'est pas avec une louche, une casserole ou autre ustensile de cuisine qu'ils allaient faire le poids. En plus la gamine était assise tranquillement, sans faire d'histoire, il n'y avais plus rien d'intéressant.

Karel, lui, venais de finir son repas. Et même s'il n'était pas très bon, il n'en restait presque rien, une ou deux miettes, rien de plus. Mais bon, après tout quant on a faim, on mange, on se plaint pas. Et il avais prévu de se coucher tôt ce soir, mais avec l'arrivée de la mioche, c'était un peu raté. Après tout, il voulais en savoir plus. Pourquoi elle était poursuivie ? Même si elle n'en avais pas l'air du tout, il y avais une infime chance que cette gamine soit une rebelle, et que l'homme la poursuivait pour la remettre aux autorités. C'était un peu tiré par les cheveux, mais après tout pourquoi pas. Il rangea ses couverts dans son plat pour montrer à l'aubergiste qu'il avais finit son repas. Et, une fois que ce fût fait, il répondit à la question de la blondinette.


Euh, t'est rentrée ici sans savoir où tu allais ? C'est pas très malin. Mais enfin oui, cet endroit est une auberge.

C'était une question assez idiote. Mais bon, moins idiote que les remerciement qu'elle avais exposés quelques secondes plus tôt. Après tout il s'était juste levé parce que l'homme l'avais dérangé dans son repas. Mais bon, après tout elle faisait ce qu'elle voulait. Mais bon, il valait mieux qu'elle prenne des forces, parce qu'elle n'avais pas l'air en forme. Et si jamais un tordu pareil revenais elle était bonne pour se faire attraper. Il regarda la jeune femme dans les yeux, toujours avec son air aussi froid.


Bon écoute, tu va me donner ton nom, t'expliquer sur ce qu'il s'est passé il y a quelques instants, tout ça devant un repas. Ca te va ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Sam 21 Aoû - 0:58

La jeune fille continua de regarder le jeune homme pendant qu'il faisait ses diverses actions. Ne faisant pas du tout attention aux autres personnes qui pouvaient être aux alentours, elle se contenta d'écouter la réponse à sa question précédente, mais elle ne répondit pas, n'ayant absolument aucune envie de répondre à ses remarques du style : "C'est pas très malin". Si elle aurait put, elle se serait débrouillée seule, et ça depuis le début, mais avec les nouveaux Dieux qui étaient les homonculus, les alchimistes ne pouvaient plus se permettre de pratiquer leur spécialité lorsqu'ils le voulaient, maintenant, c'était que lorsqu'ils étaient sûrs d'être seul, où soit, qu'ils étaient avec des rebelles dont ils avaient confiance. Donc, malheureusement pour elle, Fazy n'avait eut que le choix de rentrer dans le premier bâtiment public qu'elle vit, puis, de déranger quelqu'un en se cachant derrière lui.

Elle se mit alors à penser à toutes les réflexions qui ont été faîtes précédemment, se disant qu'elle était encore dans une situation pas possible. Mais bizarrement, elle ne regretta rien, normalement, elle devrait se dire "Pourquoi j'ai appris l'alchimie ? Stupide, stupide, stupide humaine !!!", mais non, en fait, elle était plutôt fière de pratiquer cette chose interdite. Cependant, alors qu'elle avait détourné son regard vers sa bague de sa main droite qui était sur ses jambes, le jeune homme la réveilla de ses pensées en prononçant un... Hm, comment dire ? Ah oui, un ordre. On aurait put croire que c'était son père si on supprimait la partie où il demandait son nom.

Dès lors, la jeune blonde releva le visage, regardant l'homme qui était en face d'elle, restant tout d'abord silencieuse, pour enfin répondre, enfin, "répondre" qu'à la question, mais sinon, aucune information sur son identité et sur ce qu'il s'était passé.


... Oh, mais non, je ne voudrais vous déranger plus longtemps ! Vous devez certainement avoir des choses à faire... !

En fait, tout ce qu'elle espérait, c'était qu'on ne lui pose pas la question existentielle : "De quel côté es-tu ?", c'était pour cela qu'elle détournait complètement le sujet de conversation, n'ayant vraiment pas envie d'exposer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Sam 21 Aoû - 15:58

La gamine en mettais du temps à répondre. Elle était devenue muette ? M'enfin, pas que ça le dérangeait beaucoup. Moins elle parlerais, mieux il se porterais. Car oui, même si Karel à un caractère bien plus doux depuis que le Novus Mondus avait été créé, il n'en restait pas légèrement associable. C'est pour cela qu'il n'avais pas mit la petite dehors a grand coup de pied dans le derrière. Et après tout, il se pouvais bien qu'elle soit des autorités, ou bien une rebelle, ou bien rien du tout, juste une petite fille sans intérêt. Mais il valait mieux pour elle qu'elle n'appartienne pas à la troisième catégorie. Il n'était pas spécialement connu pour sa patience pour les sujets non importants.

Mais voilà qu'en plus elle osait ne pas répondre à sa question ! Elle avait évitée un mauvais moment grâce à lui, il lui proposait généreusement un repas, et voilà qu'elle refusais ! Quelle sale môme, elle avais vite intérêt à revoir sa réponse, si elle ne voulais pas qu'il s'énerve. Mais il fallait rester calme, il souffla doucement, comme pour se calmer, avant de répondre le plus calmement qu'il pût.


Écoute, je viens de t'éviter un énorme problème, alors qu'après tout rien ne m'obligeait à le faire. Donc on va la faire court. Si tu a envie de retourner voir ton ami l'alcoolique qui a bien envie de se venger, tu répond rien, et je t'emmène le voir. Ou alors, tu répond a ma question qui est pourtant simple, et là il n'y aura aucun problème. Tu préfère quoi ?


Puis il se rassit confortablement dans son siège. Après tout maintenant selon la réponse qu'il recevrais déciderais de sa prochaine action. Mais il espérait que ses paroles feraient assez peur pour qu'il n'ai pas besoin de se lever en trombe et rattraper le petite. C'est pendant ce temps là que le serveur vînt enfin le débarrasser de son assiette. Ça éviterais peut être à la petite de fuir en courant tant qu'il était là. Enfin il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Sam 21 Aoû - 21:21

La jeune Fazy ne pouvait être que surprise par les paroles du jeune homme. En effet, alors que ce dernier devrait faire certainement d'autres choses, il lui faisait une sorte de chantage. Oui, on pouvait appeler ça comme ça. Soit, c'était un refus de sa part, donc elle aurait à nouveau des problèmes avec l'homme louche de tout à l'heure, soit, c'était un accord, et là, elle n'aurait pas de problèmes. Mais, ça ne lui servait à rien de savoir ce qu'il s'était passé exactement, et surtout, ça ne l'intéresserait certainement pas. Il n'avait alors certainement que ça à faire, de lui poser des questions comme ça...

Alors, la jeune blonde regarda le jeune homme au sabre, et ça se voyait, il voulait une réponse, et vite, sinon, il s'énerverait. Dès lors, elle regardait le serveur faire ce qu'il avait à faire, silencieuse, puis, elle s'accouda à la table, faisant bien attention à où elle mettait ses bras vus l'endroit où elle était, prononçant quelques mots avant de remettre son écharpe au niveau de son visage :


... Si vous n'avez que ça à faire, ça ne me dérange pas, c'était pour vous que je disais ça.

Puis, elle détourna le regard vers le jeune homme qui n'était pas très sympathique mais qui l'avait tout de même sauvée. Reprenant sa respiration et ne parlant pas d'une voix très haute, elle se ménagea pour pas avoir mal à la gorge, pour enfin répondre à sa question dont elle avait refusé d'y répondre quelques temps avant.

Alors, si vous voulez tant le savoir, je ne sais absolument pas pourquoi ce désaxé m'a suivit jusqu'ici. Je me suis perdue en prenant une route près de Central, puis, j'ai croisé ce type qui m'a suivit par la suite, alors que je ne lui avais absolument rien fait, et encore moins dit quelque chose. S'il m'a suivit, c'est soit parce qu'il avait envie de faire la peau à quelqu'un, dans ce cas là, moi-même, soit, c'est... ! Hm, non, il n'y a qu'une seule raison en fait.

Heureusement, Fazy s'était reprise à temps, elle avait faillit dire qu'elle était une rebelle, et si l'homme qui était en face d'elle était des autorités, elle allait avoir des soucis. Alors, elle se mit à soupirer, ayant eu un coup de chaud. Puis, elle eut un air souffrant l'espace d'un instant, posant l'une de ses mains au niveau de son cou, pour enfin regarder de nouveau de le jeune homme, ayant légèrement du mal à parler.

Et... Et vous, si je peux me permettre... Vous êtes... ?
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Sam 21 Aoû - 23:01

Ca y est, elle s'était enfin décidée à cracher le morceau. C'était pas trop tôt. Mais a vrai dire, ce qu'elle pourrais dire, ça ne l'intéressait pas tellement. Non, si il fais ça c'était pour voir si la femme avais des tripes ou pas, histoire de lui faire peur. Mais elle n'en avais pas tant que ça. Oui, elle aurais dût se lever et partir, ça aurais été plus marrant pour le bretteur. Mais bon, c'est pas grave, il réessayerais plus tard.

Seulement voilà, la gamine s'est mise a bafouiller vers la fin de sa phrase. En plus il y avais certainement une autre raison, qu'elle ne voulais pas cacher. Maintenant c'était sûr, il n'y avais que deux possibilités : Soit elle travaillait pour l'armée des sept, soit c'était une rebelle. Voilà une nouvelle intéressante. Ça avais d'ailleurs taquiné sa curiosité, et maintenant, il devais absolument savoir de quel camps elle était. Mais elle avais posé une question d'abord, et il aurais été impoli d'y répondre.

Mais il fallait trouver un moyen pour découvrir le camps de la petiote. Si il lui demandais directement, il se pourrais très bien que ce soit un mensonge, et il ne serais pas plus avancé que le départ, et dans l'hypothèse ou elle était dans le camp ennemi, elle risquerais d'avoir des soupçons. Il fallait trouver un moyen d'agir, discrètement, qu'il ne se retrouve pas avec toute la taverne à dos, il ne ferais sûrement pas le poids. Mais voilà qu'il eût la révélation. Il avais trouvé le moyen idéal pour le découvrir, tout en ne risquant pas grand chose. Il se leva donc, rapprocha sa chaise de la gamine, et dit d'un ton plutôt bas.

Mon nom ? Karel. Et je suis un rebelle.


Maintenant, c'était facile, étant donné que la gamine était proche, si elle était une adversaire, un rapide coup de sabre sur la gorge, et il était sauf. Mais si elle était une rebelle, il n'aurais rien d'autre a faire, et sa curiosité aura été satisfaite. Ce plan ne comportait presque aucun risque, sauf un. Si la gamine était plus forte que lui, bah il l'avais dans l'os. Mais prétentieux et sûr de sa force comme il est, c'était pas dans sa tête qu'on entendrais "Fais attention, la naine en face de toi, elle te donne une fessée avec juste deux doigts"
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 22 Aoû - 0:55

Toujours l'une de ses mains à la gorge, la jeune Fazy regarda ailleurs l'espace d'un instant, en attendant une réponse du jeune homme au sabre, alors, elle fut surprise en le voyant se rapprocher et dire qu'il était un rebelle. Il était vraiment bizarre et aussi, stupide. Il disait comme ça, à une inconnue qu'il était un rebelle, ennemi de tous au Novus Mondus. Et si elle était du côté des homonculus ? Il fallait croire qu'il avait d'énormes préjugés sur la jeune fille vu comment elle était physiquement. Il devait se dire qu'elle était pire que faible, et que lui, forcément, serait le meilleur, ça, c'est bien les hommes...

Cependant, alors qu'il venait de dire son identité, la jeune fille ne prononça pas un mot, ne le regardant même pas, on pouvait croire qu'elle faisait partie de l'autre camp vu comment elle réagissait. Mais, en fait, elle pensait. A quoi ? A ce qu'elle devait dire. Devait-elle aussi lui dire qu'elle était une alchimiste, synonyme de rebelle dans ce nouveau monde qu'avait créé les "Dieux" ? Et si c'était un mensonge pour l'inciter à dire dans quel camp elle était ? La jeune fille resta méfiante, alors, elle se disait qu'elle pouvait s'amuser à clamer dans cette auberge que l'homme qui était à côté d'elle était un rebelle, faisant ainsi croire à tout le monde ici présent qu'elle était du côté des "Dieux", mais finalement, elle n'eut pas trop envie de faire ça, n'ayant réellement pas envie de se faire guillotiner par l'homme qui était à côté d'elle, même si, ça aurait pus être marrant, d'un côté.

Continuant son silence, le regard de la jeune fille se figea dans la direction d'en face, jusqu'au moment où elle fouilla dans son sac, prononçant quelques paroles pas trop durs à prononcer :


Oh, je vois...

Après ça, elle prit quelque chose dans son sac, un petit médicament qu'elle avala rapidement pour soulager la douleur qu'elle avait à la gorge. Dès lors, elle re-prononça quelques mots, l'air neutre, regardant toujours en face d'elle.

Ce n'est pas très intelligent de dire ça comme ça, à quelqu'un que vous ne connaissez pas.

Dès lors, son regard se déplaça lentement vers le jeune homme, ne prononçant rien d'autre, gardant un anonymat total.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 22 Aoû - 1:38

Rien. Nada. Que dalle. Il n'avais rien obtenu de la petiote. Il avais toujours ces deux choix : Soit elle était une ennemie, auquel cas il devrais se battre avec elle, soit ils étaient alliés, et tout allaient bien. Karel était tiraillé entre les deux solutions : D'un coté, il adorerais se battre, et espérait qu'elle soit une adversaire, et d'un autre coté avoir une alliée supplémentaire, ça ne ferais jamais de mal. Mais la gamine n'avais toujours pas répondu, ni même émit le moindre signe favorable à ses dires. Il pensais de plus en plus que celle ci était avec les Homonculus. Mais après tout, il avais fais le choix de dévoiler son camp à une parfaite inconnue, et il n'allait certainement pas le regretter.

Mais pourtant, après la dernière phrase de la blondinette, ses doutes disparurent, pour en laisser place à de nouveaux. Il n'était toujours pas sûr du camp dans lequel elle était, mais à voir la réaction de celle çi, il était clair que si elle était une ennemie, ce n'était pas un soldat de base. Le soldat se serait levé rapidement et aurait menacé Karel, mais ce n'était pas le cas. Ca devenais encore plus interessant. Si il devais se battre, au moins il aurais un adversaire de taille. C'en devenais même excitant pour le jeune homme. Mais sa fierté l'obligeait de répondre a la gamine.


Pas très intelligent ? Vous vous meprennez. Là il n'y a que deux possibilités, soit vous êtes avec moi, soit vous ne l'êtes pas, et dans ce cas là je vous tue rapidement. Connaissant ce quartier, je pense que personne n'essaiera de vous sauver si vous faites partie de l'armée. C'était donc un choix judicieux. Maintenant, pourquoi ne pas me dire dans quel camps vous appartenez, mademoiselle ?


Il avais dit ça tout en fixant la jeune femme. Il ne fallais pas qu'elle fasse un mouvement suspect, sous peine de se faire couper la gorge. Déjà qu'il avais raté quand celle çi prit des médicaments. Mais c'était une bonne information. Soit elle était malade, soit c'était une sorte de drogue. Et si c'était le cas, il en deviendrais le possesseur, ce qui lui serais bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 22 Aoû - 16:14

La jeune fille continua de regarder le jeune homme pendant qu'il parlait, et à vrai dire, elle n'aimait pas trop le regard qu'il avait. En effet, il la fixait d'une telle façon qu'on pouvait croire qu'il était en train de guetter sa proie, comme un fauve quand il voulait chasser. Mais, également, maintenant, il sembla la vouvoyer. Bizarre, non ? Avant, il n'arrêtait pas de la tutoyer, n'étant vraiment pas très aimable. Sans doute, était-ce parce qu'il doutait dans quel camp la jeune fille pouvait se trouver ?! Mais avec sa fierté, que tous les hommes ont, il ne put s'empêcher de dire qu'il la tuerait rapidement si jamais elle était une ennemie, il avait vraiment trop confiance en lui, et à vrai dire, Fazy n'aimait pas trop ce genre de comportement, mais en même temps, ça la fit bien rire intérieurement, même si elle ne montrait rien, extérieurement.

Dès lors, elle n'allait pas rester sans rien dire, alors que l'égo de son allié ne faisait qu'augmenter. De son regard neutre, elle continua de le regarder dans les yeux, ayant envie de continuer de s'amuser à ne pas lui dire qu'ils étaient, en réalité, des alliés.


On ne vous a jamais dit que vous avez trop confiance en vous ? Et puis... Vous m'avez sauvé, il serait maintenant bête de me tuer si j'étais votre ennemie.

Oui, elle faisait exprès de faire comme si elle était du camp ennemi, pour voir un peu les réactions du jeune homme, même si, elle savait très bien qu'elle jouait avec le feu. Car elle pouvait se faire tuer à n'importe quel moment avec ce type de personne en face d'elle, cependant, l'idée que lui ne savait pas la vérité, alors qu'elle la savait l'amusait plus que tout, c'est pour ça, que, encore une fois, elle garda son anonymat.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 22 Aoû - 21:56

Il espérait franchement que cette fois çi la jeune femme allait enfin se décider à répondre. Mais bon, il fallait croire que ce n'était pas encore pour tout de suite. Et ça commençait sérieusement à l'agacer. Il avais une certaine patience pour les choses importantes, mais il ne fallait pas pousser non plus. Et puis après tout il pouvais très bien se lever et tuer la gamine. Une ennemie en moins, tant mieux. Une alliée en moins, tant pis. D'autant plus que celle ci avais l'air excessivement faible, elle ne serais pas d'une très grande aide pour lui ou les autres. Mais il décida de laisser une dernière chance à la gamine.

Il posa lentement sa main sur le pommeau de son sabre. Il fit ça de manière non cachée pour effrayer la gamine, non pas pour la tuer. Du moins pas encore, ça dépendrais de ses réponses. Karel était d'un naturel borné, et là c'était assez simple le schéma qui défilait dans sa tête. Elle était une rebelle, il ne se passerais rien. C'était une ennemie, elle était morte. Elle ne répondais rien, elle était morte. Elle répondais quelque chose de totalement différent, elle était morte. Quatre choix simples, pas trop compliqués a faire. Mais il n'avais pas tellement envie de tuer pour la quatrième possibilité. Donc en complément, il adressa un regard mauvais a la gamine avant de lui répondre.


Si j'ai confiance en moi, c'est parce que je suis suffisamment fort pour ne pas avoir peur de dire à une inconnue dans quel camp je me trouve. Car oui, vous ne me battrez pas. Vous êtes petite, mince. Je pourrais presque vous casser en deux en vous criant dessus trop fort. Donc maintenant, je vais me répeter, et je vais parler lentement pour que vous compreniez bien. Êtes vous une rebelle, une civile ou bien un membre de l'armée. Maintenant, je vous préviens. Si vous me dites que vous êtes une civile, et que personne dans cette pièce ne vous connais, je prendrais ça pour un mensonge, et vous risqueriez de le regretter. Donc, dans quel camp faites vous partit ?

Il avais dit ça d'un ton très froid, mais avais parlé d'une voix faible, il ne fallait pas que tout le monde entendre ce qu'il avais put dire. Seule la petite pouvais l'entendre, enfin pour l'instant. Car selon sa réponse, elle risquait de ne plus rien entendre du tout pendant un bon bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Lun 23 Aoû - 0:36

Ça y est, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Pourquoi ? Les dires du jeune homme, tout simplement. Etant d'habitude d'un naturel très calme, la jeune Fazy commença à s'énerver silencieusement, pourtant, au début, ça l'amusait beaucoup, mais là, être menacée de la sorte l'énervait mais au plus haut point, et à vrai dire, elle se voyait mal lui dire qu'ils étaient alliés alors qu'elle s'énervait. Dès lors, elle s'accouda à la table, la tête baissée, lorsqu'elle vit le jeune homme poser l'une de ses mains sur son arme, s'apprêtant à l'utiliser. Ne prononçant aucune parole, elle se mordit la lèvre inférieure jusqu'au sang pour essayer de ne pas s'énerver, écoutant les dernières paroles du jeune homme.

Restant ainsi pendant un moment, la jeune blondinette se décida enfin à répondre quelque chose, mais, était-ce une réponse qu'attendait le jeune homme ?


C'est pitoyable.

La réponse était définitivement non. La jeune Fazy n'avait absolument aucune envie d'apporter la réponse qu'il voulait depuis un moment. C'est vrai, elle ne lui avait jamais demandé de quel camp il était, c'est lui qui a dit lui même qu'il était un rebelle, et maintenant, il la forçait à dire de quel camp elle était, elle. Mais, c'était n'importe quoi, où allait le monde là ? C'est ce qui l'énervait encore plus. Cependant, la jeune fille ne s'arrêta pas à dire sa remarque précédente, elle releva le visage, ne le regardant pas tout de suite, mais prononçant juste que quelques mots pour l'instant :

Si je suis si faible que ça, qu'attendez-vous ?

Dès lors, le regard de la jeune fille se déplaça à nouveau, mais cette fois-ci pour regarder le jeune homme qui n'avait vraiment pas l'air aimable, pour ainsi, continuer ses paroles.

Si je suis une ennemie, je serais simple à tuer. Et si je serais une alliée, il est clair que je ne vous aiderais que très peu, voir peut-être pas du tout... Qu'est-ce que vous en pensez ?

La jeune fille avait posé cette question, mais en le fixant du regard, analysant ses réactions qui pourraient être fatales pour la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Lun 23 Aoû - 18:56

Oh, finalement elle avais un peu de cran cette petite. C'était assez impressionnant il fallait le dire. Il ne s'attendais pas du tout à ce qu'elle réagisse comme ça. Même si elle ne s'était pas proprement énervée, car elle avais toujours la même expression neutre qu'elle gardait depuis le début de la conversation, elle n'avais pas non plus changé de ton. Non, ca se remarquait dans les mots qu'elle utilisais. Avant elle insultait gentillement le bretteur, "pas intelligent" par çi, "bête" par là. Mais c'était pas arrivé au niveau du pitoyable. Au moins il avais réussit ce qu'il a fais, il l'avais énervé, pourtant il n'avais toujours pas eu de réponse directe.

Mais même si elle n'avais pas clairement dit, maintenant Karel était persuadé d'une chose. Elle était une rebelle, il en était presque sûr. Comment il pouvais penser ça ? Certains des mots de la gamine avait permis à notre bretteur d'avoir son opinion. Les "si" que l'alchimiste utilisait avais conforté le jeune homme dans le fait que ce qu'elle disait n'était pas vrai. Donc Karel obtint 2 informations : La fillette n'était pas faible, et étaient une rebelle. Car oui, même si elle avais émit l'hypothèse qu'elle soit un membre de l'armée, celle ci avais rajouté juste après qu'elle était faible, ce qui était en contradiction avec ce qu'il avais obtenu auparavant. De plus, elle avais dit que si elle était une rebelle elle ne l'aiderais pas. C'est cette phrase là qui le conforta dans son hypothèse. Bien sûr il pouvais très bien se tromper, mais il était sûr de lui, ce qui n'est pas tellement exceptionnel venant de lui.

Il se releva donc, prit sa chaise, et se replaca à la place qu'il occupais au départ, avant de s'assoir confortablement.


Vous tuer ? Pourquoi faire ? Maintenant je suis convaincu que vous êtes dans mon camp. Vous auriez pût le dire dés le début, ca nous aurais fait gagner du temps à tous les deux. Mais bon, après tout, je vous pardonne.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Lun 23 Aoû - 23:19

La jeune fille regardait le jeune homme pendant qu'elle attendait une réponse, et étonnement, il se releva pour s'installer à sa place initiale. Enfin, c'était finit ? Monsieur n'avait plus envie de la tuer ? Au moins, c'était un bon point. Mais pourtant la jeune Fazy ne sembla pas se calmer pour autant, c'est vrai, il l'avait énervé avec ses dires et menaces précédents, et maintenant, il "abandonnait" ? Elle aurait même préféré qu'il continue, parce que là, la seule impression que ça lui donnait était que cet homme menaçait à tort et à travers pour avoir juste une information. En gros, c'était un manipulateur, et ça, elle n'aimait pas ça. Et le pire dans l'histoire, c'était qu'ils étaient alliés, donc qu'elle faisait équipe avec un manipulateur, ce qui, bien entendu, l'enchantait absolument pas.

Mais pourtant, malgré le fait qu'elle n'était toujours pas calmée, elle continuait de regarder le jeune homme pendant qu'il prononça quelques paroles. Maintenant, il évoquait le pardon, comme quoi elle devait se faire pardonner, mais c'était n'importe quoi. Ce qui était sûr, c'est que cet homme là, il ne se prenait pas pour n'importe qui, ça se voyait ! Cependant, elle ne dit rien concernant ces paroles, n'ayant pas envie d'utiliser de la salive pour rien. Mais au bout d'un moment dont elle avait passé la plupart du temps à le fixer, elle se mit enfin à parler :


Qu'est-ce qu'il vous a mené à être dans ce camp là ?

Elle avait posé cette question simplement pour savoir si sa raison expliquerait son égo, et aussi bien sûr, pour tout simplement, savoir, ça lui ferait passé le temps, et puis, surtout, elle elle se calmerait certainement...
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Jeu 26 Aoû - 15:09

Il avais observé les réactions de la jeune fille. Pas une expression amicale, de gène ou quoi que ce soit d'autre. C'était un robot ou quoi ? Enfin toujours est t'il qu'elle n'avais pas clairement dit qu'elle n'était pas dans le camp adverse. Il avais donc touché juste, c'était elle aussi une rebelle. Ce qui l'étonnait c'était de savoir comment elle avait fait pour survivre seule. Elle n'était pas bien grande, maigre, pâle, bref en un mot fragile. Et pourtant elle avais l'air d'être toujours en vie, sans problèmes physiques visible. Mais bon après tout il s'en fichait, ce n'était pas ses problèmes. Mais il fallait toujours vérifier les conditions physiques des personnes avec qui l'on est. C'était un reflexe qu'il avais obtenu au fil du temps, et il se révélait plutôt utile.

Mais voilà que la naine lui posais encore une question. Pour lui c'était finit, il avait deviné juste, elle devais simplement devenir un élément du décor. Mais non, il fallait qu'elle se mette à parler, histoire de déranger un peu plus. En plus, vive la question à la noix. Qu'est ce que ça pouvais bien lui faire de savoir ces détails ? Et puis il n'avais pas tellement envie de raconter ses motivations à n'importe qui. Même à ses amis, si il en avais encore, il ne les dirais sûrement pas. Donc c'était certainement pas à cette gamine qu'il allait raconter le pourquoi du comment.


Comment ca m'est arrivé ? Quelle question évidente. Tous les humains sont devenus des gens sans aucun péché. Ca n'a presque plus aucun intérêt de se balader dans ce monde là. Donc pour que tout redevienne comme avant, et que les Homonculus méprisent les humains, j'ai rejoint ce camp çi.


Bien entendu ce n'était pas la véritable raison, mais il y avais un peu de vrai la dedans mais c'était pas la véritable raison. Après cette réponse, Karel regarda droit dans les yeux la petite, avec un sourire aux lèvres, un peu moqueur.

Et vous ? Pourquoi donc ? Laissez moi deviner. A voir votre age, Papa et maman ont été tués par les Homonculus, et vous, avec votre grand cœur, vous avez décidé de les venger ?
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Jeu 26 Aoû - 17:32

La jeune fille écouta alors attentivement ce que disait le jeune homme, dès lors, sa réponse fut quelque peu surprenante. En effet, d'après ces dires, il n'avait donc pas de raison précise. Il avait choisit ce camp comme il aurait choisit un pain complet dans une boulangerie au lieu d'un pain blanc. Il était taré ce type, il n'y avait aucun doute là-dessus, mais au moins, il y avait un minimum de cerveau dans cette petite boîte crânienne pour être du côté des humains qui avaient encore un minimum de raison et qui ne suivaient pas, comme des moutons les nouveaux Dieux...

Cependant, c'est vrai, la jeune alchimiste était un peu déçue de cette réponse. Il n'avait pas de raison, il pouvait donc changer de camp n'importe quand, il était certainement instable, indigne d'une quelconque confiance. C'est alors qu'enfin, la jeune fille se mit à soupirer, seulement se mettant une nouvelle fois à tousser, la jeune fille ne put répondre tout de suite, mais que quelques minutes après, le temps que sa voix revienne. Dès lors, elle regarda de nouveau le jeune homme, l'air contrarié pour enfin le lui répondre :

... Alors, vous avez décidé d'être un rebelle juste parce que vous aviez envie d'en être un ?! Vous voulez juste que la guerre d'avant reprenne ?

Après avoir dit cela d'une voix basse pour pas qu'on l'entende, elle s'énerva que d'avantage lorsqu'elle vit le sourire quelque peu moqueur du jeune homme qui lui demandait en fait, la même chose qu'elle avait fait précédemment, sauf en y ajoutant une supposition moqueuse. Dès lors, elle le regarda d'un air neutre, ne répondit pas et se leva, elle était énervée, mais elle n'allait pas s'emporter aussi facilement, ça ne ferait que trop plaisir au jeune homme, alors, elle alla juste voir l'homme qui avait servit Karel précédemment, lui parlant l'espace de quelques minutes pour enfin revenir avec un verre d'eau à la main, s'asseyant à nouveau à sa place en face du jeune rebelle avant de répondre à celui-ci.

Non, vous vous trompez. Ce n'est pas parce que je suis jeune qu'il faut faire des suppositions aussi stupides... Je n'ai juste pas eu le choix, je suis une alchimiste.

Bien entendu, en répondant ceci, elle avait gardé une voix basse pour éviter aux oreilles traineuses d'entendre ce qu'elle venait de dire. Puis, ne regardant pas une seule fois le jeune homme, elle prit son verre d'eau pour en boire quelques gorgées, même si c'est vrai, elle aurait bien voulus en jeter une partie au visage du jeune homme qui l'énervait, mais ce serait gâcher de l'eau pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Lun 30 Aoû - 21:04

Il s'était réinstallé confortablement dans son siège, pour y attendre les diverses réponses de la jeune fille. Est ce qu'elle allait s'énerver après la petite provocation qu'il avais commis à son égard ? Ce serais vraiment drôle. Ce serais comme voir un ver de terre vouloir tuer l'oiseau qui essaye de le manger, impossible. Tout en pensant à ce qui pourrais arriver il sortit de sa poche un paquet de cigarettes qu'il avais acheté quelques jours auparavant, avant d'en sortir une du paquet. Il posa celle ci à ses lèvres, mais ne l'alluma pas tout de suite, vu que le ver de terre venais de répondre. En plus elle avais presque l'air méchante, ça faisais presque peur. En plus, ses propos n'était pas ceux qu'ils pouvait attendre. Elle qui avais toujours de quoi répondre, voilà qu'elle sortait n'importe quoi.

Oui, c'est vrai. Mais en attendant, oui je préfère la guerre d'avant reprenne. Au moins, chacun des camps avait la liberté. Là, on est tous asservit. Alors, oui cette guerre n'est pas bonne a avoir. Autant avoir l'ancienne, au moins il y avais des idéaux utiles des deux cotés.


Il avais parlé assez fort pour que la jeune fille, qui s'était levée, puisse bien entendre. Il avais également fais attention à ce qu'il avais dit. Vu le quotient intellectuel global de la salle, ce serais compliqué pour eux de comprendre que c'était un rebelle. Sauf que la petite décida d'aller se commander quelque chose. Comme elle voulait. Il en profita pour allumer sa cigarette, tout en attendant le retour du miome. Elle n'avais pas intérêt à le vendre à l'armée, sinon elle pouvais être sûre qu'elle allais passer un sale quart d'heure. Mais bon, au moins ca ferais de l'action. Pendant qu'il réfléchissait à tout ça, la voilà qui était revenue, et annonça le "choc". Cette naine, une alchimiste ? Ca oui, c'était choquant. Même lui qui était d'un ordinaire calme, sursauta légèrement, et toussa, ayant avalé sa fumée trop vite. Il n'en croyais pas ses yeux. Elle était remontée dans son estime, ca arrivais que très rarement, elle pouvais être fière. Il regarda la jeune fille avec un air intéressé, avant de lui demander.


Vous une alchimiste ? C'est quoi votre spécialité ? Excusez moi de vous demander ça, mais c'est si rare d'en croiser. Vous êtes en voie d'extinction, alors vous comprendrez que je veuille tout savoir.


Au cas où il devrais la tuer ? Non, faut pas toujours penser noir voyons.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Mar 31 Aoû - 0:55

La jeune blondinette écouta alors ce que l'homme disait pendant qu'elle demandait de l'eau au serveur. C'est vrai. D'un côté, ce fou avait raison, l'ancienne guerre apportait beaucoup plus de liberté, alors que celle de maintenant excluait tous les alchimistes et humains qui étaient de leur côté... Mais d'un autre, malgré que les alchimistes n'étaient plus en droit de faire quelque chose, la "paix" était revenue, et à vrai dire, à en voir les expressions de visage de différentes personnes dans les rues, on pouvait voir qu'ils étaient heureux comme ça. Alors, d'un côté, serait-ce une erreur de faire résistance à ce destin où les alchimistes n'avaient plus de liberté ? Fazy ne savait pas trop. C'était une réflexion bien trop grande et devait être réfléchie sérieusement pour apporter une réponse concluante. C'est pour cela que la jeune fille était tellement discrète sur son camp, d'un côté, elle avait envie que tout cela redevienne comme avant, que les alchimistes aient un minimum de liberté, mais d'un côté, ce serait priver les autres de la "paix". Mais, également, où allait le monde ? En effet, ce sont les alchimistes qui ont créé les homonculus et les chimères, et maintenant, ces derniers devenaient des "Dieux", voulant dominer leurs maîtres ? C'est vrai que de ce côté là, c'était n'importe quoi. Le monde courrait à sa perte, il n'y avait aucun doute là-dessus. Ce qui concluait donc que le jeune homme qui était désormais en face d'elle avait raison, il devenait de plus en plus intelligent malgré la folie qui imprégnait son cerveau, c'était quelque peu étonnant surtout quand on s'était persuadé qu'il n'était qu'un sanguinaire sans quelconque raison...

Alors, s'étant réinstallée, la jeune fille regarda le jeune homme qui venait d'allumer sa cigarette. Génial. Il fumait maintenant ! Autant dire qu'elle n'avait pas de chance, elle n'avait plus beaucoup de temps avant de ne plus pouvoir respirer et parler pour un bon moment. Dès lors, elle posa son écharpe au niveau de son nez, cachant ainsi la moitié de son visage, mais se protégeant légèrement de ces mauvaises fumées de sa gorge malade. Puis, la jeune fille se mit enfin à parler.


Oh, je vois. Finalement, vous avez une raison...

C'est bien, finalement, il remontait quelque peu dans son estime. Sa réponse ne la décevait plus. Elle avait vu qu'il était un minimum raisonnable, mais bon, ce n'était pas non plus la référence. C'est ensuite qu'elle vit que le jeune homme commença à réagir bizarrement lorsqu'elle lui annonça qu'elle était une alchimiste, il se mit alors à sursauter et ensuite à tousser. C'était si surprenant que ça ?! Les préjugés, encore, certainement. Puis, en entendant les paroles du jeune homme, elle ne put qu'affirmer qu'il était surprit. On aurait dit pourtant qu'il parlait à un animal de foire. Il n'avait donc jamais vu un alchimiste de sa vie ? Sans compter qu'il utilisait les mots du genre "Vous êtes en voie d'extinction", ce qui affirmait le fait qu'il n'en avait jamais vu. Alors, un sourire aux lèvres derrière son écharpe, elle se mit à répondre à sa question sur son alchimie :

... Ma spécialité ? Pourquoi vous la dirais-je ? Ce ne serait pas drôle si vous le saviez en cas de combat ! Sinon... Pour ce qui est de la voie d'extinction des alchimistes, je crois que vous vous tromper. Ils doivent certainement se cacher.

Après avoir dit cela, la jeune fille but une nouvelle fois une gorgée d'eau avant de tousser en ayant respirer l'air inrespirable de la fumée de cigarette du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Mer 1 Sep - 0:34

Maintenant qu'il savais que la jeune fille était une alchimiste, il s'intéressait bien plus à elle. A vrai dire, il n'avais pas croisé d'alchimiste depuis le Novus Mondus. Il savais pertinemment que ceux çi n'étaient pas tous mort, mais il pensait avoir plus de chance de trouver le yéti que de voir un alchimiste vivant. Et encore moins dans la capitale. Et encore moins une gamine. Non, il avais encore du mal à en croire ses yeux. Mais après tout, il ne pensais pas que la petite puisse mentir, elle n'avais pas la tête à ça. Même si c'était probable que ce soit du crack.

Mais il ne doutais pas de la petite, même si celle çi refusa de lui dire quelle était sa spécialité. Pourtant après avoir entendu ça, il serais tout de suite méfiant, mais il n'en était rien. Il voulais croire à l'histoire de la petite. Mais c'était la raison qui était bizarre. En cas de combat ? Elle le prenait pour un ennemi ? Alors qu'elle était maintenant sûre qu'ils étaient dans le même camp. Bon c'est vrai qu'il avais pas été l'être le plus gentil qui ait été donné de voir, mais bon il ne fallais pas être aussi extrême que ça. Après tout ce n'est pas lui qui allais la tuer. Quoi que. Par contre, il ne fallais pas qu'elle garde trop d'espoir de rencontrer beaucoup d'alchimistes, ils sont certainement tous six pieds sous terre en ce moment. Et ceux qui restent doivent être soit très puissant pour survivre, soit des gros nases qui ont peur de montrer qu'il savent utiliser l'alchimie, de peur de se faire tuer. Maintenant, il fallais savoir. Était elle dans la première ou dans la seconde catégorie ? Il ne pouvais pas le savoir, a moins de se battre avec elle. Mais il n'en avais pas vraiment l'envie a vrai dire. Mais bon, ca pourrais se faire, qui sais ?


Pourquoi ne me le diriez vous pas ? Après tout, nous risquons de nous revoir et de devoir travailler ensemble. Autant que j'en sache le plus possible, que je puisse, en cas de besoin, protéger vos arrières sans me prendre de coups dans le dos. Mais après, vous faites comme vous voulez. Quant à revoir des alchimistes, oui peut être, mais ils risquent d'être entre quatre planches. Vous faites pas trop d'espoirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Mer 1 Sep - 12:57

C'est vrai. Les dires du jeune homme étaient tout à fait exact. Un jour, ils risqueraient de travailler ensembles, mais, pourtant, la jeune Fazy n'avait pas confiance. C'est vrai quoi, elle connaissait ce type que depuis quelques heures, et maintenant, elle devait lui dire sa spécialité en alchimie ? Surtout elle qui faisait que rarement confiance à quelqu'un, mais bon, au pire, ce n'était pas grave s'il savait. Après tout, d'accord, il saurait sa spécialité, et puis ? Rien, c'était bon finalement. Cependant, elle ne répondit pas tout de suite, le regardant silencieusement, essayant de calmer sa maladie. Mais, en fait, elle put remarquer qu'il était d'un sérieux dès plus étonnant. En effet, depuis qu'il avait eu sa réaction bizarre, il sembla dès plus intéressé par l'alchimie qu'elle pouvait pratiquer. Dès lors, elle se mit enfin à parler, décidant enfin de lui dire ce qu'il voulait savoir.

C'est vrai, vous avez raison, mais pour être franche avec vous, je ne vous fais pas du tout confiance. Mais bon, puisque nous sommes dans le même camp, je vais vous le dire. Je pratique l'alchimie des ténèbres.

Dès lors, la jeune blondinette toussa que très faiblement pour ensuite regarder de nouveau le jeune homme qui était en face d'elle, lui demandant quelque chose :

Et vous, vous ne faîtes que du combat à mains nues ? Enfin, vous maniez aussi votre sabre, je suppose.

La jeune fille espérait en fait qu'il lui dise qu'il était le maître des arts martiaux enfin peut-être pas à ce point non plus mais qu'il pratique super bien le combat, car, si c'était le cas, elle aurait voulut qu'il le lui apprenne. Après tout, elle ne connaissait que les bases de cette pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Ven 3 Sep - 23:37

Il écoutait la jeune fille, buvant ses paroles sans vouloir en perdre une goutte. Une alchimiste, c'était rare, mais de cet âge, c'était presque un mythe. Il voulais tout savoir sur la façon dont elle était devenue une alchimiste, mais après tout ça ne le regardais peut être pas... Mais c'était vrai aussi qu'il s'en fichait plutôt pas mal que ça le regardait ou pas. Mais il était assez mature pour attendre avant de poser toutes ses questions. Car elle avais peut être de mauvais souvenirs qui y étais accrochés. Mais encore une fois, il s'en fichais. D'autant plus qu'en plus d'être rare en elle même, son alchimie était également presque inconnue. Il n'avais jamais entendu parler d'une alchimie liée aux ténèbres. Ou alors, elle appelais par ténèbres l'obscurité, ce qui était aussi rare d'ailleurs. Le pic d'intéressement vis à vis de la jeune fille était au plus haut. Finalement il avais bien fait de la protéger la petiote.

Mais la gamine n'était pas allée plus loin que de nommer son alchimie. C'était tout ? Il devais se contenter de ça ? Il n'en avais pas envie, il voulais poser des questions, encore et encore. Mais après tout, il ne pouvais pas la forcer. Non, ça il le pouvais. Mais il n'avais pas non plus envie de faire une scène. Après tout, ils étaient tout deux recherchés et refaire parler d'eux, risquerais de gâcher leur couverture. Alors il se décida d'attendre un peu avant de poser ses questions, il le devais.


Oh, c'est une forme rare du peu que j'en sais. Nombreux sont les alchimistes que j'ai rencontrés dans ma vie, mais je n'ai pas encore vu une telle forme.

Mais voilà, que pour la première fois depuis la conversation, elle lui demanda quelque chose d'utile. Cette question révélais deux choses. La première c'est qu'elle voyais en Karel quelqu'un qui savais se battre. Pour l'ego assez surdimensionné de Karel, c'était agréable. La deuxième chose, c'est qu'elle voulais lui demander quelque chose vis à vis du combat au sabre ou à main nue. Et être modeste, ça n'existe pas chez notre bretteur. N'espérez donc pas qu'il vous dise qu'il ne serais pas capable de l'aider. Peut être qu'il ne le serais pas, mais il ne l'avouera jamais. Il se rassit normalement à sa chaise, et posa sa cigarette sur le cendrier après l'avoir éteinte.

Oui. Je ne suis pas un alchimiste, mais je sais pourtant me battre. Et c'est avec mon sabre que j'ai combattu de nombreux alchimistes, parfois d'égal à égal, dans le temps. Et depuis que ce monde est apparu, je me dois de m'entrainer bien plus que d'habitude.

Oui, car il fallait bien l'avouer, ne pas savoir utiliser l'alchimie était un grand désavantage en combat. C'est pour cela qu'il ne serais certainement pas un grand combattant de la rébellion. Il pourrais battre certaines chimères, mais les homonculus ou les généraux, il ne fallaiT pas trop rêver. A vrai dire, là où il serais utile, c'est entrainer les alchimistes à se battre avec des armes. Une sorte de coach de la rébellion quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Fazy Zikanu

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 25
Date d'inscription : 01/06/2009

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier:
Un Message ?: La différence entre gagner et perdre prend sa source dans l'état d'esprit.

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 5 Sep - 15:32

La jeune fille continua de regarder le jeune homme pendant qu'il parlait. Ce dernier avait donc rencontré de nombreux alchimistes fût une époque. Intéressant, il avait du connaître beaucoup de spécialités alors. Il en avait de la chance, Fazy, elle, n'avait pas eut cette chance là, mis à part son père, elle n'avait connu que très peu d'alchimistes, donc, elle n'avait vu que très peu de spécialités. Cependant, quelque chose attira son attention. En effet, le jeune homme au sabre avait connu des alchimistes, mais il avait dit précédemment qu'il était rare d'en croiser. Mais alors, les alchimistes qu'il connaissait ? Où pouvaient-ils bien être ? Il n'avait donc pas essayé de garder contact avec eux, où du moins, essayer de les retrouver pour avoir des alliés ? Hm, peut-être, peut-être pas. La jeune blondinette se devait alors de lui poser cette question qui lui titillait l'esprit. Alors, ne faisant pas du tout attention à ce qu'il disait sur sa spécialité, elle se hâta sur le fait qu'il ait rencontré divers alchimistes au cours de sa vie.

Vous avez rencontré beaucoup d'alchimistes ? Vous avez alors d'autres alliés ?

Puis, alors qu'elle voulait savoir si le jeune homme était un maître des arts martiaux, elle ne fut que heureuse d'apprendre qu'il savait se battre. Qui plus est, il avait déjà combattu contre des alchimistes, simplement qu'avec du combat à mains nues où avec son sabre. C'était tout simplement parfait, la jeune blondinette ne pouvait être qu'en admiration devant lui. Dès lors, alors que la jeune fille savait d'habitude se tenir et ne pas réagir n'importe comment, là, elle se mit à sourire, les yeux étincelants d'admiration envers ce "maître des arts martiaux", pensant, jusqu'au moment où elle secoua la tête, réagissant de nouveau normalement, elle lui demanda alors autre chose :

C'est vrai ?! Vous devez être très fort alors... ! Est-ce que vous accepteriez de m'apprendre vos techniques de combat ?!

C'est alors que la jeune fille commençait à avoir légèrement peur. En effet, elle voulait qu'il le lui dise "oui", mais peut-être qu'il refuserait, après tout, il n'avait peut-être pas que ça à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Karel

avatar

Nombre de messages : 459
Age : 26
Date d'inscription : 22/04/2007

~ Informations - RPG
Argent: 500
Métier: Mercenaire
Un Message ?:

MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   Dim 5 Sep - 16:50

Aïe, la question piège. Si il avais beaucoup d'alliés ? Non, il n'en avais aucun. Déjà que pendant l'ancienne période, où les alchimistes dominaient, il n'en avais aucun aussi. Non, il n'avais décidément aucun allié, que ce soit chez les alchimistes, les humains ou dans n'importe quel endroit, il était tout seul. Mais c'était assez logique en fin de compte, personne ne le supportait à cause de son caractère spécial. Alors une fois qu'il avais finit son travail de mercenaire, on s'empressait de l'oublier et de surtout ne jamais le revoir. De plus, à cause de son ancien métier, personne ne lui faisait confiance, c'était donc d'autant plus difficile d'avoir des personnes qui vous apprécient. Il devais le lui dire, mais d'un autre coté, ça lui ferais mal à son égo. Il fallait choisir : Se vanter d'avoir plein d'alliés et mentir, ou bien dire la vérité. C'était assez difficile de choisir. Dans les deux cas, ça ne lui plaisait pas. Après tout, la petite lui avais bien répondu honnêtement, il pouvais au moins en faire de même.

Oui j'en ai rencontré plutôt pas mal. Malheureusement, je ne peut pas les considérer comme des alliés. Nous travaillions ensemble, rien de plus. Et aucun d'entre eux ne me faisait confiance. Donc je n'ai gardé aucun contact avec eux.


Mais voilà qu'enfin la conversation reprenais un semblant d'intérêt. La jeune fille voulait apprendre à se battre autrement qu'avec l'alchimie. C'était une décision sage. Cependant, à la vue de son physique, il fallait se poser des questions. Est ce qu'elle serais capable de tenir un entrainement intensif ? Elle n'avais pas l'air très forte, voire même carrément fragile. En plus il faudrait qu'elle le supporte pendant plusieurs temps, et ça aussi c'était pas une chose facile. Mais il fallait qu'elle s'entraine, sinon il ne lui donnais pas plus d'un mois de survie. Donc c'était sûrement une bonne idée, mais pour cela il fallait qu'elle soit vraiment motivée. Ça ne serais pas facile si elle voulais vraiment apprendre à se battre avec les armes blanches.

Je pourrais éventuellement vous apprendre à vous battre. Cependant, vous n'avez pas l'air d'avoir le profil à vous battre physiquement. Vous n'avez pas l'air forte. Peut être que je me trompe, mais mon entrainement n'est vraiment pas facile. Vous devriez peut être oublier cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
http://aelys.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de détente loin des autorités.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de détente loin des autorités.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel est l'abruti qui a parlé d'un moment de détente ? [Trey]
» Petit moment de détente || Libre
» La cafét'?Un petit moment de détente.
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Moment de détente... ou pas [Grifter] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus :: RolePlay — Bienvenue dans le Novus Mundus :: —Central — :: Bidonvilles :: Habitations délabrées-
Sauter vers: