FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kyoya Tategami, la colère rouge où noire ? [Validée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyoya Tategami
La Colère
La Colère
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 26
Date d'inscription : 24/08/2010

MessageSujet: Kyoya Tategami, la colère rouge où noire ? [Validée]   Mer 25 Aoû - 3:40

✖ Ma fiche ✖





    Nom : Tategami.
    Prénom : Kyoya.
    Âge (en apparence) : 22 ans.
    Avez-vous de la famille ? Plus maintenant, elle est décédée depuis bien longtemps.
    Votre métier ou qualification : Etant humain, le jeune homme était tueur à gage.
    Pays d'origine : Xing.
    Pays où vous habitez : Lorsqu’il était enfant, Kyoya habitait au pays de Xing, mais maintenant, ne supportant pas rester à un endroit fixe, le jeune homme n’habite nulle part.

    Quel est votre péché ? La colère.

    Quel est votre pouvoir? L’homonculus qui a comme péché la colère a un pouvoir bien pratique. En effet, celui-ci lui permet de se rendre intangible. Enfin, "intangible", c'est juste qu'il peut se transformer en air, il aura beau être physiquement là, il sera impossible de le toucher tant qu'il utilisera son pouvoir, il lui arrive même que lorsqu'il est vraiment très concentré où dans une rage vraiment puissante, il se transforme en tornade très violente, on pouvait dire que c'était une vraie tempête. Bien sûr, comme pour chaque pouvoir, il y a des inconvénients. Et pour celui de la colère, il s’agit tout simplement que sa peau "pourrie". En effet, alors que Kyoya pourra passer à travers de n’importe quel obstacle, sa peau se désintégrera, et ne se regénèrera pas immédiatement, mais que quelques heures après qu’il ait arrêté d’utiliser son pouvoir. Ce qui le rend très vulnérable lorsqu’il combat quelqu’un et qu’il vient d’utiliser son pouvoir à moyenne dose. Mais bien entendu, lorsqu'il utilise son pouvoir à son maximum (tornade), sa peau se désintègre deux fois plus vite, ça l'épuise beaucoup. Ce pouvoir est donc très dangereux, que ce soit pour les autres et surtout pour lui-même.

    Quel est votre point faible ? Les flammes, ce qui va de la petite flamme d’une bougie, à un grand incendie, bien entendu, le lui réduisent les chances d'utiliser son pouvoir de quasiment 100%.

    Quel est votre âge réel ? 162 ans.

    Connaissez-vous votre créateur ? Oui, la colère connaissait en effet son créateur.
    Si oui, qui est-ce ? Son frère jumeau, qui est bien entendu également mort.

    Faites vous du combat à mains nues ? Bien sûr.

    Utilisez-vous des armes tranchantes ? Oui.
    Si oui, lesquelles ? Un poignard qu’il accroche à la ceinture, ainsi que des shurikens.

    Et des armes à feu ? Non.

    ✖ Mon équipement ✖
    Le jeune homunculus n’est jamais très bien équipé. En effet, étant très mal organisé, Kyoya Tategami ne possède qu’un poignard qu’il accroche à sa ceinture et des shurikens, ainsi qu’un sac qui ne contient que très peu de choses, et le peu qu’il y en ait, ce sont des choses quasiment inutiles, autant dire que Red n’a pas d’équipement.
    Mais, il possède une chose dont il ne peut se séparer. En fait, c'est une photographie le représentant avec une autre personne dont Kyoya avait l'air de beaucoup tenir.





✖ Mon caractère ✖

Le jeune homme a un caractère assez, pourrait-on dire, enfantin. En effet, son péché étant la colère, le jeune homme s’énerve très facilement, voir, il est toujours énervé, ce qui l’empêche d’avoir quelconque affinité où relation. Cependant, malgré ce caractère ingrat, il peut se montrer sympathique si on ne le cherche pas, pourtant, il n’est pas le genre à tenir sa langue, disant ainsi franchement ce qu’il pense.
Egalement, le jeune homonculus est le genre à provoquer verbalement les personnes qu'il croise. Il ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui, il se doit aussi d'être ironique.

✖ Mon physique ✖

La colère a un physique dès plus "sauvage", ne correspondant pas du tout de là où il vient. En effet, venant de Xing, il devrait en avoir les traits, avec des cheveux bruns-noirs et des yeux noirs aussi, mais non. Il a les cheveux mi-long bleus-vert qui sont toujours attachés et des yeux bleus très clairs. Enfin, pour ce qui est de ses yeux, il arrive qu'ils changent de couleur pour devenir d'un rouge sang, mais ça, ça ne venait que lorsqu'il était soucieux de quelque chose de sérieux où lorsqu'il succombait à son péché. Egalement, sous ses yeux, il a deux cicatrices, du à des blessures graves lorsqu'il était humain (voir explication dans l'histoire).
Pour son âge physique, il était d’un poids et d’une taille tout à fait normale : mesurant un mètre et quatre-vingt deux centimètres pour soixante quatorze kilogrammes.
Niveau vestimentaire, le jeune homonculus n'est pas compliqué. En effet, il s'habille n'importe comment. Et quand je dis "n'importe comment", c'est vraiment n'importe comment car lui, sa spécialité, c'est de s'habiller avec des vêtements déchirés. Son t-shirt noir est très abîmé, ainsi que son long gilet vert et son pantalon beige. Il porte également toujours autour de son cou un collier argenté. Mais également, il a toujours au poignet gauche un bandage marron foncé, comme s'il cachait quelque chose, ainsi que de mitaines marrons à ses deux mains.






✖ Mon Histoire ✖

Né un huit Août, Kyoya eut une enfance assez compliquée. Sa mère mourant à la naissance des deux jumeaux, il fut élevé avec son frère par son père, qui a vrai dire, n’eut que très peu de temps à leurs consacrer. En effet, étant un alchimiste passionné par les expériences sur les humains, Kyoya et son frère Kaoru étaient toujours seuls. Alors, dès leurs plus jeunes âges, les deux jeunes Tategami furent entrainés par des gangs de l’époque. Ils devinrent alors en premier temps, des délinquants. Seulement, ayant un caractère d’avantage plus « puissant », c’est Kyoya qui était le chef de la bande de gamin de neuf-dix ans, appelé Face Hunter. Les années passèrent, et rien ne changea, sauf pour le père des deux Tategami qui mourra suite à une vengeance de chimères qu’il avait lui-même créées.

N’ayant alors plus de chez eux, les deux jeunes Tategami vivaient avec leur bande, jour et nuit, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais, alors qu’ils avaient quatorze-qinze ans, leur gang se fit bousculer à nombreuses reprises pour telle ou telle raison, mais ils restèrent pourtant tous soudés, jusqu’au jour où…

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! » demanda Kaoru, en voyant le corps inerte d’un de leur membre.
« Je… Je l’ai tuée ?! » paniqua Toya, un autre membre.
« Ne dis pas ça, Toya… Ce n’était qu’un accident… » réconforta Hiro.
« Il ne faut surtout pas que Kyoya l’apprenne… Sinon… »


C’était son propre frère qui avait eut cette idée là, ne rien dire de la mort de Kaede, la copine de Kyoya, à ce dernier… Seulement, malgré les efforts pour lui cacher la vérité…

« Stop ! Arrêtez ce cirque ! Où est Kaede ? Je sais que vous me le cachez, pourquoi ?! Qu’est-ce que vous lui avez fait ?! Et vous avez intérêt à me le dire, sinon, je peux vous jurer que je vous ferais la peau, tous autant que vous êtes ! »

Sachant très bien que les menaces de Kyoya étaient toujours mises à exécution quand il y en avait une, Toya craqua et se dénonça, mais il fallut que les autres membres interviennent…

« C’était un accident ! Toya ne l’a pas tué ! »
« Tais-toi ! Ce n’est pas à toi que je parle, mais à l’assassin de Kaede ! »
« Je… Je suis désolé, Kyoya ! »


Cependant, malgré toutes les excuses qu’il avait faîtes à Kyoya, celui-ci lui fit la peau, il était vraiment dans une colère noire ! Puis, lui-même, partit du groupe qu’il ne voulait plus voir.

Etant désormais seul, Kyoya recherchait du travail, c’est alors qu’il trouva quelque chose qui lui plut, surtout qu’on était en période de guerre… Tueur à gage, à l’âge de quinze ans, c’est ce qu’il était. Réussissant alors la majorité de ses missions, le jeune garçon réussit à gagner sa vie pendant quelques temps.

Seulement, un jour, en rentrant d'une mission accomplie, il fut déjà recontacté par un nouveau client. Dès lors, quelques jours après, Kyoya passa un entretien avec son client.

« Je suis monsieur Hagane. J'ai un service à vous demander... »
« Je vous écoute. »
« Non loin d'ici, à Amestris... Il existe un jeune garçon certainement de votre âge. Et ce môme, il me doit quelque chose. »
« Vous me demandez de tuer un adolescent ? »
« Voilà, vous avez tout compris. J'espère que ça ne vous pose pas de problème... ?! »
« ... Bien sûr que non. J'espère juste que ce n'est pas pour une raison dès plus futile. »
« Ceci ne vous concerne pas. Votre travail est de faire ce que votre client vous demande, non ? »
« Hm, oui, c'est vrai. J'accepte alors. Mais, voudriez-vous bien me donner plus de détails au sujet de l'homme que j'ai a tué ? »
« Bien entendu... » disait le client tout en cherchant dans un tiroir de son bureau « Tenez, voici à quoi il ressemble. »
« Hm ? Merci. »


Je pris alors la photographie que me tendait l'homme qui était en face de moi. Cet adolescent était spécial, ça se voyait rien qu'en regardant la photo. Physiquement, il devait être typé. En effet, il avait la peau assez bronzée, mais sinon, il était bel et bien spécial. Car il avait des yeux verts très clairs, ainsi que des cheveux de deux couleurs différentes : Roux pour sa frange, et châtain pour le reste. Egalement, il avait des marques rouge-orange sous les yeux, c'était certainement du maquillage, mais ça m'intriguait. En fait, il n'y avait pas que ça qui m'intriguait, mais aussi tout cet être.

« Il s'appel Nile Kurokawa »
« Nile Kurokawa vous dîtes ? Il vient d'où ? »
« Je ne sais pas. Je pense qu'il vient d'Ishbal, mais il a du être coupé avec une autre région vu son physique. »
« Je vois... Et que fait-il actuellement ? Je veux dire, est-ce qu'il a une activité précise quotidienne ? »
« Je n'en ai absolument aucune idée. Je l'ai déjà vu volé des marchands, donc ses parents ne doivent pas avoir les moyens de payer une institution. »
« Vous n'avez pas une idée précise de là où je pourrais le trouver ? »
« Si, je l'ai bien observé. Tous les soirs, il va au cimetière. »
« Tous les soirs ? Donc par exemple, ce soir, je pourrais le trouver ? »
« Oui, mais faîtes attention, ce gamin est futé. Dois-je en conclure que vous acceptez définitivement cette mission ? »
« En effet. »


Le jeune Tategami s'était donc mis d'accord avec l'homme. C'était maintenant que commençait sa nouvelle mission qui, à vrai dire, s'annoncerait plus dur que prévu...
Le soir même, le jeune Kyoya se rendit au cimetière et se promena dans tout l'endroit, histoire de ne pas rater le petit rouquin. C'est alors qu'en se dirigeant vers une tombe, il le vit. L'adolescent qui serait normalement sa futur victime. Il était devant une tombe, accroupis devant celle-ci. Restant au loin, Kyoya continua alors de l'observer discrètement, voyant bien qu'il se confessait auprès de cette tombe. Peut-être venait-il raconter sa journée tous les jours comme ça ?
Cette question s'éclaircit alors au bout de quelques journées. Le jeune Tategami venait tous les soirs, se montrant de plus en plus pour que le rouquin le remarque, jusqu'au jour où...

« Oups, pardon, excusez-moi ! »
« Euh non, c'est de ma faute. »


Les deux jeunes adolescents s'étaient cognés sans le faire exprès, enfin, du côté de Kyoya, ça, ce n'était pas sûr. Alors, ce dernier l'aida à se relever, c'est là qu'il vit les yeux verts de l'adolescent plonger dans les siens, mais ça se voyait, il venait de verser quelques larmes.

« Oh pardon, je vous ai fait vraiment mal ? »
« Non, non... Vous ne m'avez pas fait mal ! »
« Pourtant... Vous pleurez... Vous n'allez pas bien ? »
« ... Ce n'est rien. »
« C'est l'un de vos proches... ? »
« ... Hm...»
« Croyez-vous qu'il où elle aimerait vous voir dans cet état ? »
« Quoi ? »
« Vous êtes triste. Le deuil n'est pas encore passé. Mais, cette personne, là-haut, ne cesse de vous regarder. Et... Elle est aussi triste, car elle vous voit dans cet état. »
« ... C'est-C'est de ma faute... »
« Hm ? »


Cet adolescent était vraiment triste. Car oui, il se remit à pleurer, mais cette fois, il posa ses mains sur son visage pour pas qu'on le voit, mais Kyoya ne pouvait le laisser comme ça. Il se mit alors à le réconforter comme il le pouvait. Finalement, il le raccompagna chez lui, pour se revoir dès le lendemain.
Les journées passèrent et les deux adolescents apprirent à se connaître de plus en plus. C'est là que Kyoya comprit enfin pourquoi monsieur Hagane voulait la mort de cet adolescent.

« En fait, il n'y a pas longtemps de ça, un homme m'a enlevé, ainsi que mon petit frère... J'ai comprit que c'était un alchimiste et qu'il avait pour intention de nous transmuter en chimère. On était dans une salle bizarre, je crois que c'était un laboratoire. Avec mon petit frère, on avait réussis à s'enfuir de la salle où on était emprisonnés. C'est là que j'ai vu que le nom de cet alchimiste était un certain Hagane, mais il a essayé de nous rattraper et... Il a eut mon petit frère alors que moi, j'avais réussis à fuir... J'ai appris quelques jours après qu'il était mort. Donc, je vais le voir tous les soirs, au cimetière, c'est la seule chose que je peux faire pour me faire pardonner... Voilà en fait pourquoi j'ai du mal à supporter les alchimistes. Ils m'ont volé mon frère. Ils jouent avec la vie des gens, je les déteste. C'est pourquoi mon but est d'exterminer tous les alchimistes, pour que jamais, ils ne recommencent sur des innocents ! »

Le jeune Nile avait une bonne raison, un bon but, et Kyoya s'attachait de plus en plus à lui. Il savait bien qu'il n'arriverait jamais à faire du mal à cet humain là. Il décida alors même de l'aider, car lui-même, n'appréciait pas non plus les alchimistes à cause de l'exemple qu'il avait eu avec son père. Ils firent même un clan, ils étaient, à eux-deux les Wild Fang, et décidèrent de se mettre tous les alchimistes à dos.

Bien sûr, cette entente entre les deux humains était un peu trop intime. Car, oui, au bout de quelques mois, même s'ils étaient des hommes tous les deux, ils sortirent ensembles. Kyoya lui confessa même son contrat qu'il avait avec l'alchimiste Hagane, mais lui promit qu'il ne le ferait pas. Ils restèrent alors des années, et des années ensembles, ayant de très bon souvenirs ensembles, ce qui en plus, calmait d'avantage Kyoya qui devenait de plus en plus doux.

Mais, comme toutes bonnes choses, celle-ci s'arrêta au bout de six ans. Kyoya en avait vingt-et-un ans, ainsi que Nile qui s'appelait "Nile Tategami", comme s'ils étaient mariés. En fait, leur relation s'arrêta là à cause de l'alchimiste Hagane qui avait embauché un autre tueur à gage, qui lui, contrairement à Kyoya, fit son travail, s'attaquant aux deux adolescents, que ce soit Nile, tout comme Kyoya.
Et, à vrai dire, le tueur à gage qu'avait embauché Hagane était un vrai professionnel, bien plus fort que Kyoya qui pourtant, avait de l'expérience. Ils s'étaient tous battu, mais Nile ne faisait pas le poids, et Kyoya n'avait pas réussis à le protéger. C'est alors que...

« NILE !!! »

Oui, le tueur à gage professionnel l'avait tué à coup de sabre au niveau du coeur, sous les yeux de Kyoya qui se fit littéralement massacrer par le même homme, mais il ne le tua pas, certes, il était à la limite d'y passer, mais non, il était encore en vie.
A son réveil, quelques heures après, il était toujours au même endroit, en sang. C'est là qu'il se souvint et qu'il vit alors le corps inerte de son partenaire, Nile. Il accourut alors directement vers lui, voyant le gros trou qu'il y avait dans son torse, ainsi que la marre de sang qu'il y avait sous lui. Même s'il était mort, le jeune Kyoya prit le corps de celui-ci dans ses bras, le serrant contre lui.

« Je suis désolé ! Nile ! Je-Je n'ai pas pu... Te protéger convenablement... Nile... Je... J'aurais tant voulu me sacrifier à ta place... »

Le jeune Kyoya s'en voulait énormément, c'était bien la première fois qu'il versait des larmes pour quelqu'un. C'était Nile en même temps, et ça, il ne pouvait pas l'oublier, pour lui, c'était l'homme de sa vie, et le voir mourir sous ses yeux, c'était trop.
Il le fit alors enterrer dans une tombe à côté de celle de son frère à Amestris. Puis, pour toujours marquer une trace de lui, il garda une photographie de lui en sa présence, ainsi qu'un collier qu'il lui avait offert. Mais, qui plus est, il se tailla l'extrémité des deux yeux sur tout le long de ses joues. Sur le coup, le sang n'arrêtait pas de couler, il pleurait du sang. Les cicatrices se firent alors à cause de ça, depuis, il garderait toujours un souvenir de Nile. Que ce soit ses cicatrices, son collier où sa photographie. Il aurait toujours quelque chose. Il ne se remit alors pas tout de suite de ça, étant bien trop marqué par cette histoire [ Et même maintenant, malgré qu'il est un homonculus, il y pense souvent, et en souffre toujours intérieurement ], mais malgré le temps qui passait, il n'arrivait pas à se remettre l'histoire précédente, c'est alors qu'un jour d'hiver, il alla sur la tombe de son bien aimé, et prit une lame aiguisée, il n'en pouvait plus, sa vie ne rimait plus à rien sans Nile, alors il décida de faire une tentative de suicide en se coupant les veines du bras gauche. Cependant, alors qu'il avait perdu connaissance du à sa perte de sang considérable, il fut tout de même sauvé par un couple âgé qui l'emmenèrent à l'hôpital dès qu'ils le trouvèrent.
Il resta évanouit comme ça pendant plusieurs jours, étant branché de partout, et surtout, il eut une transfusion pour qu'il puisse survivre. A son réveil, il ne comprenait pas ce qu'il s'était passé, il croyait être passé de l'autre côté et donc avoir retrouver son cher Nile, mais quand il vit des médecins autour de lui, il comprit : quelqu'un l'avait sauvé. Qui par contre, il ne savait pas, et il n'avait absolument aucune envie de le savoir. Dès lors, il dut rester à l'hôpital pendant quelques semaines, le temps qu'il soit complètement sur pied, mais aussi le temps que ses envies suicidaires passent. Le couple qui l'avait sauvé venait tous les jours le voir, lui demandant de ses nouvelles et surtout essayant de le faire aller mieux...
Le jeune Kyoya put alors sortir au bout d'un long moment, malgré que ses pensées étaient toujours dévouées pour l'être qui était mort par sa faute. Mais, il se fit une promesse : Il devait vivre pour Nile. Alors, pour ne plus jamais avoir d'envies suicidaires, il banda son poignet gauche avec une petite bande marron, c'était pour cacher la nouvelle cicatrice qu'il avait aux veines...

Un an après, il se décida de prendre des nouvelles de son frère jumeau, qu’il n’avait pas revu depuis longtemps. Ca faisait désormais sept ans qu'ils ne s'étaient pas vu, Kyoya en avait désormais vingt-deux.

Kaoru était toujours avec la bande qu’il connaissait d’avant, ça n’avait en aucun cas changer, enfin si, quelque part, ça avait changer, parce que maintenant, ces jeunes là étaient recherchés, Kyoya n’en savait pas la raison, mais la seule chose qu’il savait, c’était que son ancien clan était menacé de mort, alors, il décida de rester avec eux pour les aider en cas d’attaque, ce qui arriva, quelques semaines plus tard…

« Kyoya, Kyoya ! C'est horrible ! Kaoru... Il est coincé !! »
« Quoi ? Qu'est-ce que tu dis ?! »
« Ton frère est emprisonné... Dans l'incendie... »
« Qu...-Quoi ?! »
« Attends, Kyoya ! Ni va pas ! »


En effet, dans leur base, un incendie avait été provoqué. C'était leurs ennemis, le gang Tsuki, qui avaient provoqués ceci, pour piéger les membres du gang Face Hunter, seulement, il n'y eut que Kaoru qui fut vraiment piégé avec les membres du clan Tsuki. Alors, il se battu, se débrouillant plus où moins, jusqu'au moment où lorsqu'il allait se faire tuer, cependant une hache déboula de nul part pour atterrir dans le crâne d'un des jeunes ennemis, mourant immédiatement, dès lors, le jeune Kaoru étant sauvé, il se méfia de qui pouvait arriver par derrière, peut-être que l'arme était pour lui après tout. Mais, il fut bien rassuré lorsqu'il vit son frère Kyoya arrivé, certes, il avait quelque peu brûler, mais, il ne pouvait pas laisser son frère se battre seul, surtout face à un gang entier. Ils étaient deux contre huit, en ne comptant pas les morts, c'était donc certain, les deux Tategami n'avaient aucune chance de sans sortir, mais, il fallait quand même essayer, en effet, Kyoya avait l'expérience d'un tueur à gage, il était habitué à tuer, et Kaoru, lui, était devenu l'alchimiste de la bande, et puis, il ne fallait pas oublier que quelques membres du gang Tsuki étaient quelque peu fatigués...
Dès lors, étant très prudent, ce fut Kyoya qui se fut attaquer par la plupart des membres, c'est vrai, il était venu comme ça, en tuant qui plus est l'un des leurs, et surtout, étant brûlé, il était clair que le jeune homme était plus affaiblit que Kaoru.

« Okay, là, vous m'avez énervé. Je vais vous le faire payer ! »
« Non, Kyoya ! Laisse-moi faire, ne les tue pas ! »
« La ferme ! Ces types veulent nos morts depuis tout à l'heure, tu crois qu'on devrait leur faire des cadeaux en plus ?! »
« Kyoya... »


Il savait bien que ça ne servait à rien d'essayer de dissuader Kyoya de quelque chose, quand il avait une idée, il la suivait, étant borné et agressif, il ne pouvait se résoudre à les laisser vivre... ! Coups de pied, coups de poing, coups de barres de fer, tout y passait, avec une grande violence, même si lui-même était en sang, Kyoya ne pouvait cesser, jusqu'au moment où...

« Kyoya, attention ! »
« ... ?! »


Mais c'était bien trop tard, et la chute fût brutale ! Les flammes prirent l'âme du jeune Kyoya qui donc périt ici, sous les yeux de son frère...

. . .

Seulement, alors qu'il devait être mort, il rouvrit les yeux, se sentant bizarre.

« ... Où... Où suis-je... ? »
« J'ai vraiment cru que tu ne t'en sortirais pas ! Ca va ? »
« Je... Je sais pas... Je me sens bizarre... »
« Bizarre ? Ca doit être le temps que tu te remettes de ce qu’il s’est passé ! »
« … Où est Kaoru ? »
« Je suis là… »


Cependant, alors que Kaoru se montra enfin, il sembla cacher quelque chose, notamment son bras, dès lors, le jeune homme qui était devenus un homonculus sembla soucieux, mais pourtant, il ne lui en parla pas tout de suite.

« … Ils ne t’ont pas fait de mal… ? »
« Ca va, je m’en suis sortis ! Il ne restait plus que deux gars, les autres étaient sonnés après ton passage ! »
« Je vois, tant mieux alors… »
« Et toi, ça va, tes brûlures ne te font pas trop mal ? »
« Non, c’est bon… Je n’ai pas mal, je suis juste un peu fatigué. »
« Oh… Et bien repose-toi, ça te fera du bien ! »


Dès lors, il put se reposer, alors que les membres de son ancien gang discutaient entre eux, parlant à voix basse :

« Il va le savoir un jour… »
« Kaoru, s’il apprend que c’est toi… »
« Je sais, il m’en voudra… Mais ne vous en faîtes pas, ça va aller ! »
« Nan, tu vas te faire tuer ! Tu le sais bien, il est impulsif, regarde, les types qui étaient contre vous deux sont tous morts… »
« C’est bon. Ok, il en a tué quelques uns, mais l’incendie a aussi fait des dégâts, la preuve, lui-même est mort… Il n’est pas si mauvais que ça, ne vous en faîtes pas. »
« Euh… Tu te souviens de ce qu’il s’est passé avec Toya ?! »


Oui, la fameuse histoire de Toya qui avait tué Kaede, l’ancienne copine de Kyoya… Même si ça faisait un bail, le jeune Toya qui avait désormais vingt-trois ans en avait toujours des séquelles de ce que lui avait fait la jeune colère à cette époque…

Les secondes, les minutes, les heures passèrent, mais ce fut au bout que d’une seule journée que la vérité éclata.

« Qu’est-ce que… ?! »

Un signe bizarre, oui, c’était placé à sa nuque. Un ouroboros, signe de l’homonculus. Là, le jeune Kyoya ne comprit pas trop, il ne s’était jamais fait de tatouage de cette forme là, c’est alors que…

« Je… Dans ces flammes, je n’ai pas survécus… Mon âme est partie… Et on m’a transmuté en une espèce répugnante… Un homonculus… Ces êtres immortels dont j’en ai entendu parlés maintes fois, j’en suis un ?! Qui a put me transformer en ça… Qui… »

« … ! Kaoru Tategami… »


Le jeune homonculus avait désormais compris, son frère était devenu un alchimiste, et qui plus est, Kyoya avait remarqué qu’il cachait l’un de ses bras. Sans compter que lui-même se sentait bizarre depuis son réveil alors qu’il était tombé dans l’incendie… Mais il était clair qu’il n’allait pas rester là à ne rien dire, surtout lui, qui exprimait toujours ce qu’il pensait, cependant, il était clair qu’il n’allait pas être calme, alors, un beau jour, il alla voir son frère lorsqu’il était seul…

« Pourquoi t’as fait ça ? »
« De-De quoi ?! »
« C’est bon… Arrête de faire l’ignorant… »
« Je… Je ne comprends pas, Kyoya, de quoi tu parles ? »
« A-Arrête ça ! »


Ca y est, le jeune Kyoya s’était énervé, prenant ainsi son frère par le col, le plaquant contre un meuble, répétant plusieurs fois les mots précédents, alors que Kaoru comprit que son frère savait pour sa transmutation.

« Je, je n’ai pas eu le choix ! »
« Le choix ?! »
« Je n’allais pas te laisser mourir… Tu m’avais sauvé… Alors, c’était à mon tour… »
« Non ! Tu devais me laisser mourir ! Je préfère mourir au lieu d’être ce que je suis actuellement ! »
« Tu dis ça sous le coup de la colère, mais en réalité, tu es bien content d’encore vivre ! »
« Tu crois vraiment ?! Aimerais-tu, ne serait-ce qu’une seconde, devenir un être répugnant, comme ça ?! Comme ce que tu m’as transformé ! »
« Mais, tu as la vie immortelle maintenant ! »
« Et tu crois que c’est ce que je veux ?! J’aurai préféré mourir dans les flammes, au moins, j’aurais eu la conscience tranquille en sachant que je t’avais sauvé ! Mais maintenant… »
« … Mais moi, je voulais que tu vives, je m’en aurais voulus à vie de t’avoir laissé… ! »
« Arrête-ça ! Tu n’es qu’un égoïste, tu as pensé à toi avant de penser à ce que moi, je pouvais avoir dans la tête… Or, maintenant, c’est moi qui vais vivre avec le poids de mon immortalité sur le dos, pas toi. Qui plus est… Je ne serais plus jamais le même. Tout ce que je pouvais ressentir avant… Maintenant, il n’y a plus rien… J’ai beau être là, debout, en face de toi, le vrai Kyoya n’est plus là… Et il ne sera plus jamais là… Parce que… Parce qu’il est mort ! »
« Kyoya… »
« Tu peux t’en vouloir maintenant… Car tu as beau toujours avoir un frère, maintenant, il n’a plus de cœur, et ça, c’est de ta faute ! Je te déteste ! »
« Tu ne peux pas dire ça, Kyoya… »
« Je te l’ai déjà dit. Je n’ai plus de sentiment, tu n’es plus rien maintenant, je pourrais même te tuer… ! »


Alors que le jeune Kaoru voulait parler pour essayer de calmer son frère, celui-ci serra au niveau de sa gorge, l’étranglant, jusqu’au moment où les deux jeunes Tategami entendirent Hiro les appeler, voyant la scène qui suivait.

« Kyoya ! Qu’est-ce que tu fais ?! Lâche Kaoru ! »

Mais pourtant, le jeune homonculus continua de serrer, ne faisant pas du tout attention à Hiro qui désormais s’approcha pour éloigner les deux frères, seulement…

« Qu… Qu’est-ce que c’est que ça… ?! Tu es… Un fantôme ?! »

Surprenant en effet, Hiro qui aurait dut avoir un contact physique avec l’homonculus, passait à travers de celui-ci, alors que pourtant Kyoya tenait fermement son frère, et ça, il pouvait bien le sentir.

« Ne me dis pas que tu ne le savais pas…Kaoru m’a transmuté, et à vrai dire, je suis certain que tu l’as encouragé à le faire… »

Alors qu’il disait ça, on pouvait apercevoir que la peau du jeune Kyoya pourrissait, en effet, sa joue commençait à se détériorer, ce qui n’était pas très beau à voir, dès lors, le jeune Hiro recula, prononçant des paroles qui énerva encore plus l’homonculus :

« En fait, tu es devenu un fantôme qui pourrit… »
« La faute à qui ? »


Dès lors, il serra d’avantage son jeune frère pour ensuite le pousser brutalement vers le sol, puis, il s’attaqua directement à Hiro, ne passant plus du tout à travers celui-ci, il lui donna plusieurs coups violents au niveau du ventre du jeune Hiro, puis, il finit par l’assommer en lui donnant un coup de pied au visage. C’est alors qu’ensuite, il alla vers Kaoru qui avait beaucoup de mal à respirer suite à ce que lui avait fait Kyoya.

« Maintenant, tu n’as plus qu’à regretter ce jour… Tous les jours, tu seras hanté par ça… Le fait d’avoir fait de ton frère un monstre sans cœur… J’aurai honte d’être à ta place… Il faut croire que l’esprit de papa est en toi… Être alchimiste, transmuter un humain en homonculus… Peut-être as-tu déjà transmuté quelqu’un en chimère, après tout… Finalement, le monstre ne doit pas être celui que l’on croit. »

Cependant, alors que le jeune Kaoru venait de se relever en regardant son frère qui avait cet air tellement neutre, on ne pouvait savoir ce qu’il allait faire, dès lors, il fut surprit quand l’homonculus le prit par le menton :

« Je te souhaite de vivre dans d’atroces souffrances pour le reste de tes jours… »

Oui, la colère n’avait rien fait, il se contenta de partir, ayant pour seule satisfaction le fait que son créateur puisse souffrir pendant le reste de sa vie…

Depuis, il se remit à ses habitudes d’avant, lorsqu’il venait de quitter son gang, partant pour aller au pays d’Amestris, il redevint tueur à gage, mais cette-fois, plus jamais, il ne ferait ce qu'il avait fait en tant qu'humain.

Utilisant toutes les manières possibles pour arriver à réussir ses missions. Relation, poison, substances chimiques, poignard, strangulation, noyade, meurtre maquillé en suicide ou en accident, allant même à utiliser son pouvoir pour plonger sa main dans le corps de son futur mort pour arrêter son cœur.

Les années passèrent, et l’homonculus était toujours là, vivant, ne vieillissant pas, alors que les humains, eux, vieillissaient de jour en jour… Egalement, sa haine envers les humains grandissait de jour en jour, n’ayant pas tourné la page du fait d’être devenu un être sans cœur.

Mais un jour, alors que le jeune homonculus prit la route pour informer son client que sa mission était achevée, il avait tué quelqu’un d’autre, mais sur la route pluvieuse, il croisa une chimère blessée. Au début, il n’avait absolument aucune envie de l’aider, mais c’est quand il vit que ce n’était qu’un enfant qu’il comprit. Il était une expérience d’un alchimiste fou. Alors, il décida de l’aider, après tout, cette chimère avait subi la même chose que lui il y a bien plus de cent ans, et qui plus est, il lui faisait pensé à Nile. Il l’emmena alors dans un lieu sûr, son « chez lui », un petit appartement alors qu’il avait une certaine fortune. Il lui appliqua tout d’abord des soins, alcool, bandage, pansements… Il avait eu le droit à tout ça, à la fin, la jeune chimère ressemblait plutôt à une momie qu’à autre chose, mais au moins, son sang cessa de saigner.
Cependant, Kyoya ne sembla pas s’intéresser dès masses de son jeune locataire, les premiers jours, il le laissa se reposer, à son âge, il devait être épuisé. Il continuait alors ses missions pour son travail de tueur à gage en journée, puis le soir, il revint pour s’occuper de lui, bien entendu, en journée, il lui laissa des plats préparés pour qu’il reprenne des forces.
Ce fut au bout d’une semaine que la petite chimère commençait à aller mieux, dès lors, la colère put avoir quelques informations. Cette chimère se faisait alors appelée Atsuaki Takeshima, il n’avait que douze ans, et il venait de se faire transmuter en chimère. Encore une saleté d’alchimiste qui avait fait ça.

« Ces monstres ne s’en tireront pas comme ça ! Je vais le leur faire payer. Pour toutes les âmes avec lesquelles ils ont jouées… Moi-même et Atsuaki… Ils le regretteront… ! »

« Je suppose que tu n’as rien à faire maintenant… Plus d’endroit où vivre… Rien. Et à ton âge, je ne crois pas qu’il serait prudent de te laisser seul dans la nature… Alors, je vais te faire une proposition. Veux-tu avoir un entrainement spécial ? Je saurais t’entrainer pour que tu deviennes plus fort. Après, nous pourrons peut-être travailler ensembles. Qu’est-ce que tu en penses ? »

Et c’est ainsi que Kyoya ne vécut plus jamais seul. Ayant accepté l’offre de l’homonculus, Atsuaki suivit les entrainements de la colère. Il lui fit apprendre tout ce que lui savait faire. Combat à mains nues jusqu’au combat à armes tranchantes où non, il pouvait se débrouiller s’il savait les bases que lui apprenaient Kyoya. Enfin, au bout d’un moment, il lui apprit alors son métier. Il fallait tuer, c’était ça, son but. Mais, il fallait aussi être rusé, et savoir manipuler n’importe qui. Dès lors, le jeune Atsuaki partit alors en mission avec lui. Puis, alors qu’il avait comprit, Kyoya l’amena à mener des missions seul. C’était bon maintenant, il pouvait se débrouiller vu le temps qu’ils avaient passé à s’entrainer…

Mais, pendant ce temps là, la guerre éclata pour de bon entre les humains et les homonculus, dès lors, Kyoya rencontra ses congénères, les homonculus. Faisant ainsi équipe avec eux, seulement, ce ne fut pas chose facile de prendre le dessus sur les alchimistes. En effet, ces êtres avaient tous les avantages de leur côté, et les homonculus, non, rien. Mais enfin, la roue se mit à tourner. Les homonculus détruisirent l’ancien monde, puis en construisirent un nouveau : Le Novus Mundus. Dès lors, le jeune Kyoya devint le créateur d’une province, celle-ci s’appela alors Ira, avec ses deux villes : Frigus et Aestus.



Dernière édition par Kyoya Tategami le Dim 17 Oct - 15:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/Fazychan?feature=mhum
Kyoya Tategami
La Colère
La Colère
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 26
Date d'inscription : 24/08/2010

MessageSujet: Re: Kyoya Tategami, la colère rouge où noire ? [Validée]   Mar 12 Oct - 23:34

MAJ

Voilà, voilà, j'ai supprimé le post d'hier, et je fais à la place une mise à jour.
J'ai finis d'éditer ma fiche, alors, normalement, tout va ensemble si j'ai bien fait attention... °°"

Voici ce qui a été édité :

- Le nom & prénom du personnage (Red Akai -> Kyoya Tategami).
- Le physique.
- Le caractère (une phrase de plus...).
- Le pouvoir (j'ai juste détaillé d'avantage mais sinon ça reste toujours le même "Etre intangible").
- L'équipement (qu'une phrase de plus aussi).
- L'histoire (alors là par contre, j'ai juste rajouté une partie à partir du moment où c'est la rencontre avec Monsieur Hagane jusqu'au moment où Kyoya a ses cicatrices).
- Les noms des personnages (Kyoya (ancien frère) -> Kaoru ; Crow (ancien gang) -> Face Hunter ; Akai -> Tategami).

Normalement c'est tout, je crois.

Et voilà, un grand merci à Lola qui a accepté que je change le personnage *o* Mais je le rappelle pour ceux qui douteraient : C'est toujours l'homonculus de la colère °°
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/Fazychan?feature=mhum
 
Kyoya Tategami, la colère rouge où noire ? [Validée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Xen Henuart [Capitaine de la Rose Noire][Validé]
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG v.6.0 - Novus Mundus :: Hors Jeu :: — Registres des Habitants — :: Homonculus :: Validées-
Sauter vers: